Si Demi Lovato a coupé ses cheveux, c'est pour surmonter ses troubles alimentaires

Melissa Makaya
·Journaliste Life & Culture
·1 min de lecture
Demi Lovato durant sa performance lors du prime spécial "Celebrating America" le 20 janvier 2021. (Photo: Comité d'inauguration de Joe biden)
Demi Lovato durant sa performance lors du prime spécial "Celebrating America" le 20 janvier 2021. (Photo: Comité d'inauguration de Joe biden)

PEOPLE- Invitée sur le “Ellen DeGeneres Show” lundi 22 février, la chanteuse et actrice américaine Demi Lovato a fait la promotion de son nouveau documentaire “Demi Lovato: Dancing with the Devil” qui sortira le 23 mars sur YouTube.

Elle s’est aussi confiée sur sa nouvelle coupe de cheveux qu’elle arbore fièrement depuis novembre: une coupe courte rose fushia , rasée sur les côtés du crâne.

Et si l’interprète de “Sorry Not Sorry” a décidé de se couper les cheveux, ce n’est pas par choix esthétique, mais pour surmonter ses troubles alimentaires.

“Avec cette coiffure je me sens libre, plus authentique, je me sens moi-même. J’ai aussi l’impression que je me cachais derrière mes cheveux”, a-t-elle dit à l’animatrice Ellen DeGeneres durant l’émission. La chanteuse et actrice a alors expliqué qu’elle avait pour habitude de cacher son corps avec ses longs cheveux tout en essayant de vaincre ses troubles alimentaires. “Puis j’ai commencé à travailler sur moi-même, et je me suis dit: quelle est la chose que j’ai gardé toute ma vie que je dois laisser partir? Il s’agissait de ça”, a ajouté Demi Lovato.

Un long combat

L’ancienne star de Disney Channel a longtemps lutté contre des troubles alimentaires. Lors d’une interview pour le magazine AmericanWay, la chanteuse a confié avoir une mauvaise image d’elle-même, et ce depuis petite. Elle disait que sa mère a également souffert de boulimie, ce qui l’a empêché d’avoir une bonne image de son corps dès le plus jeune âge. Demi Lovato a aussi lutté avec ses problèmes d’addiction: en 2018 elle fait une overdose qui ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.