Les demandeurs d'emploi pourront voir leurs allocations suspendues dans certains cas, annonce Macron

·1 min de lecture

Le chef de l'État a affirmé mardi soir que "les demandeurs d'emploi qui ne démontreront pas une recherche active d'emploi verront leurs allocations suspendues". Une annonce choc, alors qu'une réforme de l'assurance chômage est en cours.

C'est, selon lui, une situation "qui heurte le bon sens" : alors que trois millions de personnes se trouvent au chômage, mais que des secteurs peinent à recruter, Emmanuel Macron s'est exprimé mardi soir sur ce qu'il estime être un paradoxe en matière d'emploi. Et le chef de l'État a annoncé "les demandeurs d'emploi qui ne démontreront pas une recherche active d'emploi verront leurs allocations suspendues".

>> LIRE AUSSI - Covid, réformes et projets... Ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron

Un durcissement des conditions actuelles ?

Le flou subsiste, à l'heure actuelle, sur les conditions précises de suspension du versement des allocations. Dans les faits, aujourd'hui, un demandeur d'emploi voit ses allocations suspendues pendant une période minimale de deux mois s'il refuse deux offres raisonnables d'emploi.

Emmanuel Macron a aussi rappelé le principe de la réforme actuelle de l'assurance chômage. "À partir du 1er décembre, une nouvelle étape va s'engager. Il faudra travailler au moins six mois dans les deux dernières années pour être indemnisé (contre quatre actuellement)", a-t-il affirmé.

Retrouvez cet article sur Europe 1

VIDÉO - Pourquoi le site "Pôle emploi" annonce un million de nouvelles offres d'emploi ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles