Demande de protection pour une journaliste bretonne : Reporters sans frontières dénonce des "menaces graves"

franceinfo
·1 min de lecture

"Les menaces" envers la journaliste Morgan Large "sont suffisamment graves pour demander cette démarche exceptionnelle de demande de protection", a expliqué mercredi sur franceinfo Pauline Adès-Mével, porte-parole et rédactrice en chef de Reporters sans frontières. Elle appelle les élus locaux à "condamner publiquement" les actions de malveillance touchant cette journaliste qui enquête sur l'agro-industrie en Bretagne. Elle a porté plainte après avoir notamment découvert les boulons de sa voiture dévissés. Pour RSF, il ne s'agit pas d'un cas isolé, "les journalistes qui travaillent sur l'agro-industrie en Bretagne ou les lobbies agricoles savent qu'ils peuvent être en difficulté et être intimidés".

Vous êtes persuadée que ce qui a été constaté sur le véhicule de la journaliste Morgan Large n'est pas accidentel ?

En effet, les actes de malveillance auxquels Morgan Large a été confrontée depuis plusieurs semaines ou mois en Bretagne nous ont fait songer que le dernier incident en date, en l'occurrence une affaire de déboulonnage de boulons de sa voiture, n'était pas accidentel et ont justifié le fait que nous portions plainte à ses côtés. Nous demandons aussi une protection policière pour elle, de façon à ce qu'elle soit rassurée et qu'elle puisse continuer à travailler, et qu'il n'y ait pas une recrudescence d'actes d'intimidation à son égard, comme c'est le cas actuellement.

"C'est une forme de harcèlement. Il y a eu des incidents en série avec des formes diverses, comme (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi