Elle demande aux médecins pourquoi son bébé ne lui ressemble pas leur diagnostic est déchirant

En octobre 2022, Hannah Doyle est devenue maman pour la quatrième fois. Aux anges, elle a accueilli un petit garçon prénommé Zander. Malheureusement, le bonheur a été de courte durée. Après son accouchement, la jeune femme de 36 ans a vite remarqué qu'il y avait un problème car son fils ne lui ressemblait pas. "Quand j'ai regardé ses yeux, ils étaient vraiment gonflés et ressemblaient un peu à des amandes. Lorsque j'ai fait le peau à peau, il était juste différent de mes autres bébés. J'ai tout de suite su qu'il y avait quelque chose d'inhabituel" a-t-elle confié à South West News Service. Guidée par son instinct maternel, elle a demandé aux médecins de pratiquer des examens sur son bébé.

Après plusieurs analyses complémentaires, les médecins ont annoncé une triste nouvelle à Hannah. Son petit Zander souffrait du syndrome de délétion chromosomique, soit l'absence d'une partie du chromosome 22. Selon Orphanet, le portail dédié aux maladies rares et aux médicaments orphelins, il s'agit d'une anomalie chromosomique congénitale rare. Cette pathologie se caractérise par des malformations cardiaques et palatines, une dysmorphie faciale, un retard de développement et une immunodéficience. "J'étais sous le choc, c'était éprouvant et effrayant car votre esprit reçoit beaucoup d'informations et vous commencez à penser au pire" a déclaré la maman.

Hannah garde espoir malgré la maladie de son bébé

Commence désormais une longue attente pour (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Infidélité voici la principale qualité que les femmes recherchent chez un amant
Elle utilise un sac en plastique pour se teindre les cheveux et découvre, mortifiée, une affreuse surprise
Jonathann Daval : ce problème de santé dont souffrait sa mère qui a disparu après le verdict contre son fils
Jonathann Daval : ce qu'il dit du meurtre d'Alexia à sa mère quand elle va le voir en prison
Disparition de Julie Michel : cet ultime recours de sa mère, près de 10 ans plus tard