Elle demande deux semaines de congé pour faire le deuil de son chien

·1 min de lecture

Wendy O'Grady a 47 ans, et a fait une demande très particulière à son employeur, raconte The Independent. Après la perte de son chien, cette habitante du Surrey (sud de l'Angleterre) a demandé à son employeur deux semaines de congé pour faire son deuil. Pour se justifier, elle a en effet comparé la perte de son labrador à celle d'un enfant. Il faut dire que la situation est particulière pour la quarantenaire. Après dix fausses couches, son mari lui ramène en 2009 un chiot, Zac, dont elle tombe follement amoureuse.

Très rapidement, le couple va considérer le chien comme un "enfant de substitution". Mais en juillet dernier, on diagnostique un cancer au chien âgé de 12 ans et le couple est forcé de s'en séparer pour lui éviter des souffrances. "Perdre Zac a été comme la perte d'un enfant. Je ne peux pas expliquer mon chagrin. Quand je suis rentrée à la maison, ne pas le voir à la porte était si déchirant", a-t-elle déclaré à nos confrères anglais.

>> A lire aussi - Il multiplie les faux diagnostics de Covid pour bénéficier de congés payés

Car lorsqu'il est arrivé dans leur vie, en décembre 2009, Wendy O'Grady était dans une passe très difficile. L'arrivée du chien a complètement transformé leur quotidien. Elle décrit d'ailleurs cette rencontre comme "un coup de foudre". "La première fois que je l'ai vu, je suis tombée amoureuse de cette petite créature", ajoute-t-elle. Finalement, en 2012, le couple achète un deuxième chien, mais lorsque la nouvelle de la maladie de Zac tombe en juillet, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Energies renouvelables : le gouvernement lance des appels d'offres pour "accélérer la transition écologique"
Trop dangereux, le grand huit le plus rapide du monde ferme ses portes
Piscine à débordement, cinéma de plein air : ce nouveau yacht hybride prêt à séduire les plus fortunés
Selon une étude, le variant Delta fait doubler le risque d'hospitalisation
Origine du Covid-19 : Biden accuse la Chine de dissimulation, Pékin dénonce une "manipulation politique"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles