Demain nous appartient : une star de Camping Paradis rejoint la série

·1 min de lecture

Grand remue-ménage dans Demain nous appartient ! La série voit partir quelques têtes d'affiche, comme Linda Hardy. Une nouvelle page tournée à contre-coeur par la comédienne, mais aussi par les téléspectateurs, qui avaient lancé une pétition pour tenter de sauver son personnage. Les départs sont évidemment comblés par des arrivées, et montrent aussi une évolution de l'intrigue. Le personnage de William Daunier, joué par Kamel Belghazi, va par exemple prendre de l'épaisseur. En effet, le brillant chirurgien va être rejoint à Sète par tout le reste de sa famille. D'ailleurs, dans le rôle du père, la production a convaincu Francis Perrin ! Un beau rebondissement pour l'acteur, après l'arrêt de la série Mongeville annoncé par France 3 en février dernier.

Ce n'est pas tout ! Le personnage incarné par Kamel Belghazi a aussi un beau-frère, et celui-ci sera joué par une autre tête bien connue du grand public et des téléspectateurs : Patrick Guérineau de Camping Paradis. C'est Télé-Loisirs qui révèle l'information et précise que le comédien jouera un certain Etienne, un homme "plutôt simple qui aime la mer et la nature".

Enfin, une autre actrice habituée des séries rejoint Demain nous appartient. Dans le rôle de la soeur de William Daunier, les équipes de Demain nous appartient ont recruté Honorine Magnier, déjà bien connue des téléspectateurs de TF1 puisqu'elle jouait Rose Orsini dans la série policière Section de recherches. Pour la comédienne, ce nouveau rôle est une petite revanche, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mel B défigurée : le message poignant de la chanteuse des Spice Girls dans son nouveau clip
PHOTOS HPI : ces célébrités qui ont la même particularité qu'Audrey Fleurot dans la série de TF1
Pierre-Jean Chalençon payé pour envoyer des vidéos personnalisées : Bertrand Chameroy se moque de lui
Palmashow : comment David Marsais s’est fait virer de McDonald’s
Alessandra Sublet confirme sa rupture avec Jordan Deguen, après "deux ans et demi" de relation