Demain nous appartient (spoiler) : le résumé en avance de l’épisode 636 du vendredi 10 janvier

Vendredi 10 janvier dans Demain nous appartient... Flore (incarnée par Anne Caillon, qui s'est récemment confiée à Télé-Loisirs à propos de cette intrigue) vient voir Pauline pour tenter de la convaincre de la laisser s'impliquer dans les funérailles d'Arnaud. Hélas, cette dernière refuse et promet de faire un scandale à l'enterrement si sa rivale rapplique. Plus tard, Pauline retrouve ses enfants et veut qu'ils viennent vivre à l'hôtel mais ils préfèrent rester chez Flore. Pauline le prend très mal et accuse Flore d'avoir mis cette idée dans leurs têtes. Ils prennent alors la défense de Flore et Pauline s'en va, vexée. Bart vient à la rencontre de sa mère, il lui propose d'aller parler avec Pauline pour la faire changer d'avis. Face à elle, Bart voit sa profonde détresse : Pauline pleure et a peur de retomber dans la folie. Rongé par la culpabilité, Bart s'en va, au bord de la crise de nerfs lui aussi. Il se confie à Maxime. Ce dernier lui conseille de parler mais Bart persiste et signe : il ne dira rien à personne à propos de ce qu'il s'est passé.

Karim et Georges continuent leur enquête sur la mort d'Arnaud. Audrey, de son côté, craint que la police ne remonte jusqu'à elle mais son complice la menace : il lui ordonne de faire profil pas ou il la fera taire. Karim passe voir le légiste : il confirme qu'il s'agit d'un meurtre et a trouvé un bout de vêtement sur le corps d'Arnaud. Ce tissu est la clé qui les mènera au coupable.

Jules fait vivre un enfer à Martin et Virginie

Jules

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Jessica Jones : qui est Krysten Ritter, star de la série Netflix ?
Sauvés par le gong : date, casting, intrigues... Toutes les infos sur le retour de la sitcom culte
Sandrine, candidate de 4 mariages pour une lune de miel, "entre la vie et la mort" : son mari appelle au "respect"
Le grand concours des animateurs : qui sont les invités ?
Balance ton post. Cyril Hanouna recadre très violemment Raquel Garrido et l'accuse d'antisémitisme : "Votre petite phrase est inadmissible"