Demain nous appartient : Linda Hardy quitte définitivement la série de TF1

·1 min de lecture

Depuis 2017, la série Demain nous appartient fait de l'ombre à Plus belle la vie, pionnière des fictions quotidiennes en France. Chaque soir, ce sont plus de trois millions de téléspectateurs qui suivent assidument les aventures des habitants de Sète. Il faut dire que la production a mis le paquet sur le casting. Ingrid Chauvin, Alexandre Brasseur, Agustín Galiana... l'émission repose sur de nombreuses célébrités. Notamment Linda Hardy, qui incarne Clémentine Doucet depuis 2018. Mais bien qu'elle soit très appréciée des adeptes de la série, l'ancienne Miss France va bientôt devoir tirer sa révérence. En effet comme elle le révèle dans les colonnes du magazine Télé Star, son personnage va disparaître définitivement. "Oui, je quitte la série, a fait savoir l'ancienne protégée de Geneviève de Fontenay. J’ai toujours été habituée à des périodes d’absence, avec ce rôle. Mais cette fois, c’est définitif." Un crève-coeur pour l'actrice de 47 ans, qui s'était beaucoup attachée à son personnage.

Ces derniers temps, le personnage de Clémentine traverse une période plutôt trouble. En effet elle a découvert que Sacha, celui qu’elle aime, mène une double vie. "Ils vont se disputer violemment, et la situation va dégénérer", a confié la maman d'Andréa. Faut-il comprendre que son personnage va mourir ? Pour l'heure, le mystère reste entier. Mais Linda Hardy est déjà très émue à l'idée de devoir renoncer à son personnage.

"C’est vrai que je l’ai beaucoup aimé. Rien ne lui a été épargné, pour mon (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Périco Légasse, le mari de Natacha Polony, se présente aux élections régionales
Michel Polnareff : un sosie atypique victime de vol, trois hommes démasqués
PHOTO Clara Morgane pose en string avec sa sœur : les internautes en prennent plein la vue
10 ans de mariage de Kate et William : le tendre message de la reine Elizabeth II
Audrey Fleurot : cette réflexion au sujet de son fils qu’elle ne supporte plus d’entendre