Demain nous appartient : une célèbre actrice rejoint le casting

·1 min de lecture

Le casting de Demain nous appartient s'agrandit. Depuis le 17 mai, les plateaux du feuilleton quotidien de TF1, qui compte déjà dans ses rangs Ingrid Chauvin, Alexandre Brasseur ou encore Clément Rémiens, ont accueilli un nouveau personnage incarné par Catherine Jacob. L'actrice de 64 ans doit ce rôle, qui va s'inscrire dans le temps, à son "agent chéri", Laurent Savry, qui lui a trouvé ce projet. "Cela va me prendre tout l'été. En période de Covid-19, je suis ravie de pouvoir travailler. C'est aussi une vraie aventure, avec un rôle que je vais interpréter un certain temps, je vais donc pouvoir me l'approprier sur la durée", s'est-elle réjouie auprès de nos confrères de Télé 7 jours.

Sur leurs écrans, les téléspectateurs découvriront prochainement le personnage joué par Catherine Jacob. Il s'agira de Brigitte, la mère du docteur William Daunier, campé par Kamel Belghazi. "J'incarne une femme timide et réservée, qui est assez dépressive. Je vais être mariée à Francis Perrin", a-t-elle précisé à Télé 7 jours. Un rôle bien loin de celui qu'elle incarnera sur France 2, le 1er juin prochain, dans la pièce de théâtre Papy fait de la résistance. "Par rapport à Madame Bourdelle, c'est un virage à 180 degrés, ce qui m'amuse beaucoup", a ajouté Catherine Jacob.

Catherine Jacob est un visage connu du grand public. L'actrice était au casting de plusieurs comédies populaires telles que La Vie est un long fleuve tranquille d'Etienne Chatiliez en 1988, Le Bonheur est dans le pré (1995) ou encore (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Rita Ora en couple à trois ? Ces images qui font le tour du monde
La princesse Anne dégaine l'hélicoptère pour une "simple" sortie dans le Yorkshire
Le saviez-vous ? Marghe, gagnante de The Voice, avait été évincée de l'émission l'an passé
VIDÉO - "Les présidents Ikea, c'est pas chez nous" : Emmanuel Macron fustigé chez Pascal Praud
VIDÉO - Françoise Fabian pousse un coup de gueule : "Je trouve ça d'une grande vulgarité"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles