Demain nous appartient : après Maxime, Alex (Alexandre Brasseur) quitte Sète ! Un départ définitif ?

Alex va quitter Sète pour les USA

Il y a quelques jours, Ingrid Chauvin (Chloé) confirmait que Clément Rémiens (Maxime) ne devrait pas revenir avant des années dans Demain nous appartient, la faute à une envie de nouvelle vie pour le comédien. Aujourd'hui, nouveau coup dur pour les fans, on apprend que c'est Alexandre Brasseur (Alex) qui va à son tour s'absenter de Sète pendant un petit moment.

Comme vient de l'annoncer l'acteur auprès de Télé Poche, "On ne va pas voir Alex pendant quelque temps, parce qu'officiellement, il rejoint Maxime, à San Francisco". De quoi comprendre que le père de famille - probablement saoulé par les trahisons et coups bas dont il est victime au travail, va déménager aux USA afin d'y monter un nouveau business auprès de son fils ? On vous rassure, la réponse est non.

>> Demain nous appartient en danger ? TF1 prépare un gros bouleversement pour éviter de l'annuler <<

Un départ temporaire

Alexandre Brasseur l'a immédiatement précisé, ce départ ne sera que temporaire et n'a absolument pas été dicté par une récente envie d'ailleurs de sa part. Au contraire, il avait simplement besoin de s'éloigner des plateaux de TF1 en juin dernier pour rejoindre... ceux de France 3 : "En réalité, j'étais en Bretagne pour le tournage de Meurtres à Pont-Aven, avec Stéphane Freiss et Astrid Roos".

Aussi, quand on sait que le tournage n'a duré qu'un petit mois, on peut...

Lire la suite


À lire aussi

Demain nous appartient : Xavier Widhoff quitte la série, la production dément un départ définitif
Demain nous appartient : après la mort d'Ulysse, Amanda (Marion Christmann) quitte la série
Demain nous appartient : départ définitif pour Virginie Corkas ou futur retour ? Audrey Looten répond

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles