Demain nous appartient : "Une évidence"… Jennifer Lauret évoque sa belle amitié avec Ingrid Chauvin

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quelles mésaventures attendent Raphaëlle, votre personnage ?

Jennifer Lauret : C’est en rapport avec sa relation avec Stanislas (Yannick Laurent, ndlr), qu’elle a rencontré lors d’un accident de scooter. Si elle est très heureuse d’avoir retrouvé l’amour, son entourage est beaucoup moins euphorique qu’elle. Son papa, ses filles et Chloé (Ingrid Chauvin) se méfient de cet homme, un peu trop parfait, qui est subitement entré dans sa vie.

À travers votre rôle, la série met en lumière ces femmes de 40 ans, mères et célibataires, en quête d’un nouvel amour…

Aujourd’hui, de plus en plus de femmes, et d’hommes aussi d’ailleurs, se séparent après avoir eu une vie de famille, et se retrouvent seuls dans la force de l’âge, en ayant perdu le mode d’emploi de la séduction. Ça arrive très souvent. Pourtant, ce n’est que rarement abordé à la télévision. Je suis ravie de mettre ce thème en avant, et de montrer qu’une femme quadragénaire, épanouie, a toutes les raisons d’y croire.

Qu’est-ce que Raphaëlle a de particulier pour vous ?

Elle est comme un ours en guimauve. Elle a sa carapace de femme forte, qui élève ses enfants, tout en menant de front sa carrière d’avocate. Mais avec Stanislas, toute sa sensibilité ressort. Elle redevient presque une adolescente à fleur de peau, qui perd ses repères. C’est super à interpréter.

Elisa Ezzedine et Sixtine Dutheil jouent, respectivement, Camille et Maud, vos filles de fiction. Vo... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles