Delta, Epsilon: l'inquiétude de l'Élysée face aux variants du Covid-19

·2 min de lecture

A quelques heures d'une prochaine prise de parole d'Emmanuel Macron, le Conseil de défense sanitaire devrait se pencher sur de potentiels renforcements pour freiner l'émergence des variants.

Alors que la circulation du variant Delta se poursuit en France, la mutation L452R devenant même majoritaire dans trois régions du pays, la situation sanitaire alerte en haut lieu.

Comme l'a appris BFMTV ce mardi, l'inquiétude au sujet des variants du Covid-19 est grande du côté de l'Élysée, et un proche collaborateur du président de la République craint une flambée des cas qui pourrait "atteindre les 15 à 20.000 cas par jour dès la semaine prochaine". Au 5 juillet dernier, ce chiffre était descendu à 2300 cas journaliers.

Logiquement, les regards de l'exécutif se tournent vers le variant Delta. Mais pas uniquement, puisqu'une autre mutation inquiète: Epsilon, un variant américain qui semble être capable d'échapper partiellement à l'immunité, qu'elle soit naturelle ou vaccinale. 

Pour l'heure, ce variant répertorié avec les premiers échantillons relevés en mars 2020 est uniquement classé comme "variant d'intérêt" de par sa diffusion limitée. Cependant, lors de tests en labratoires, des scientifiques ont constaté une réduction à 2 à 3.5 fois des capacités neutralisantes des sérums de personnes vaccinées à l’ARNm par rapport à la souche initiale de 2020.

Nouvelles restrictions ?

A quelques heures d'une prochaine prise de parole d'Emmanuel Macron, ces nouvelles données seront prises en compte au moment de la prise de décision. Comme l'a appris BFMTV, ce mercredi lors du Conseil de défense sanitaire, la question d'un possible renforcement aux frontières sera posée. Le cas du Portugal, pays avec lequel les échanges sont nombreux au cours des congés estivaux, sera particulièrement scruté. 

Sur le thème de la vaccination, plusieurs sources soulignent que d'autres professions que les soignants pourraient finalement être concernées par la vaccination obligatoire, dont les pompiers. 

De manière générale, la question de l'incitation à la vaccination pour la population générale sera également une problématique abordée mercredi. A l'image de ce qui se fait à l'étranger, où des loteries sont organisées pour pousser à la vaccination, de telles initiatives pourraient arriver en France. 

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles