Delphine Wespiser critique la police après le vol de sa montre, ce syndicat veut des excuses

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ancienne Miss France a déploré l'inaction de la police après l'agression dont elle a été victime au cours du week-end.

PEOPLE - “Que fait la police?” Delphine Wespiser, Miss France 2012, a critiqué l’inaction des forces de l’ordre après avoir été victime d’un vol en pleine rue samedi 9 octobre. Une remarque qui a froissé le syndicat de police Alliance de Metz. 

Sur Instagram, l’ancienne miss France a expliqué s’être fait “agresser dans la rue”. “En un tour de passe passe, ma montre a disparu”, a-t-elle raconté, sans donner plus de détails. 

Elle n’a pas indiqué le lieu de l’agression, ni si elle avait tenté de joindre les forces de l’ordre dans la foulée. En revanche, elle a précisé “avoir tourné une heure pour retrouver son agresseur” et “nous n’avons pas vu une seule patrouille de police pendant tout ce temps”. “Marre de ce pays, que fait la police?”, écrit-elle dans sa story Instagram. Comme le précise Le Figaro, elle a également partagé le message d’un abonné qui déclarait que “la police ne sert plus à rien” à cause d’“une justice trop laxiste”.

La jeune femme, chroniqueuse dans Touche pas à mon poste, a déclaré qu’elle en dirait plus lors de l’émission de ce lundi 11 octobre.

Le syndicat policier réclame “des excuses publiques”

Ses critiques à l’égard des forces de l’ordre ont immédiatement déplu au syndicat policier Alliance du Grand-Est qui a dénoncé “une polémique stérile”. Dans un communiqué, le syndicat a indiqué qu’une enquête a été ouverte pour vol “sans violences à Mulhouse.”

 

Mais il a aussi acerbement répondu à la question ”‘Que fait la police?‘”, posée par l’ancienne Miss Alsace. “Alliance rappelle (...) que nos collègues sont engagés quotidiennement et sans relâche pour la sécurité des Français au péril de leur vie!”, écrit Michel Corriaux, le secrétaire général du syndicat pour la région. Avant de “rappeler qu’être une célébrité ne permet pas de bénéficier d’un statut particulier ou supplémentaire de victime”. 

Disant “regretter profondément un message qui jette l’opprobre sur l’ensemble de nos collègues”, Alliance Grand-Est a réclamé “des excuses publiques de la part de Delphine Wespiser.”

Fin septembre, c’est la Miss France 20219 Vaimalama Chavez qui avait raconté son agression par une bande d’adolescents. Elle aussi avait déploré le manque de réactivité de la police: “J’ai tenté de filmer pour le montrer à la police, qui une heure après n’est toujours pas là. ‘Ça va, elle n’a reçu que des cailloux’ par téléphone. Non monsieur, je n’ai pas reçu ‘que’ des cailloux”, avait-elle raconté, indignée.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Delphine Wespiser draguée par Guillaume Genton, son chéri Roger débarque et règle ses comptes

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles