Delphine Jubillar : son téléphone se serait mystérieusement réactivé

·1 min de lecture

Selon Actu Toulouse, son portable s'est connecté mardi soir, vers 21 heures. Une activité qui interroge près de deux mois après sa disparition.

Près de deux mois après la disparition de Delphine Jubillar, le 16 décembre 2020, à Cagnac-les-Mines, près d'Albi dans le Tarn, l'enquête pourrait bien être à nouveau relancée. Selon les informations d'Actu Toulouse, le téléphone de cette infirmière de 33 ans s'est mystérieusement réactivé mardi 9 février, vers 21 heures. Il aurait ensuite été actif pendant plusieurs heures.

Les proches et la famille de la jeune femme auraient été mis au courant de cette situation et ont donc tenté de la contacter durant la soirée, par téléphone ou sur les réseaux sociaux, mais sans succès. Cette situation, pour le moins surprenante, pourrait s'expliquer de trois façons différentes, selon le média local : la jeune femme est vivante, la personne qui a pris son téléphone a fait une erreur ou quelqu'un a pris le contrôle du téléphone à distance. Cette dernière hypothèse fait notamment écho à l'activation de son compte Facebook le 15 janvier dernier. Un message vide avait alors été publié sur un groupe Facebook auquel appartient la jeune femme. Les gendarmes avaient alors conclu à l'hypothèse d'un hackeur.

L'enquête se poursuit

Alors que son téléphone a cessé d'émettre depuis le jour de sa disparition, les gendarmes de la section de Toulouse recherchent toujours l'appareil. Plus de deux mois après la disparition de Delphine Jubillar, malgré des fouilles et même une battue citoyenne le 23 décembre, le smartphone de cette mère de deux enfants n'a toujours pas été retrouvé. Comme le (...)

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :