Delphine Jubillar : ces SMS échangés avec la compagne de son amant

·1 min de lecture
« Tu prendras ma place quand elle sera libre, pour le moment ce n’est pas le cas… », a écrit la compagne de l'amant de Delphine Jubillar.
« Tu prendras ma place quand elle sera libre, pour le moment ce n’est pas le cas… », a écrit la compagne de l'amant de Delphine Jubillar.

Cette découverte pourrait bousculer l?enquête sur l?affaire Delphine Jubillar. Sept mois après la disparition de l?infirmière à Cagnac-les-Mines dans le Tarn, un nouvel élément vient s?ajouter à l?affaire, révèle La Dépêche ce jeudi 15 juillet 2021. Les enquêteurs ont découvert des SMS échangés entre la jeune femme de 33 ans et la compagne de son mystérieux amant. Une conversation qui aurait eu lieu quelques heures avant que l?épouse de Cédric Jubillar ne se volatilise. Cette dernière avait rencontré son « confident » sur Internet au cours de l?été 2020. Une idylle secrète avait commencé entre les deux, avant que la conjointe de cet homme ne tombe sur l?un de leurs échanges.

La veille du drame, le lundi 14 décembre 2020, Delphine Jubillar reçoit un message avec un c?ur, de la part de son amoureux. La conjointe de son amant, qui découvre le message, réclame alors des explications. L?homme ne fuit pas. Au contraire, il lui révèle avoir entamé une relation avec l?infirmière et lui annonce qu?il souhaite mettre un terme à leur vie commune. Le lendemain, la compagne envoie un message à Delphine. « Tu prendras ma place quand elle sera libre, pour le moment ce n?est pas le cas? » lui lance-t-elle. En réponse à ce SMS, Delphine joue la carte de l?apaisement, comme le rapporte La Dépêche. « Tu garderas toujours une place entre nous », lui écrit-elle. Les deux femmes se mettent d?accord : la conjointe demande à sa rivale de ne plus converser avec son homme durant la [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles