Delphine Jubillar : qui s’occupe de ses 2 enfants ?

·1 min de lecture

Six mois après les faits, la disparition de Delphine Jubillar reste un mystère, que les enquêteurs ne parviennent pas à élucider. Cette mère de deux enfants a priori sans histoire, infirmière de profession, n'a plus donné signe de vie dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier, laissant sa famille dans un profond désarroi. Désormais, Louis et Eliyah, les deux enfants de Cédric et Delphine Jubillar, vivent avec leur père, avec qui l'infirmière était en instance de divorce. Un quotidien difficile pour les petits garçons, âgés de seulement 6 ans et 20 mois, qui font face à un intérêt médiatique profond.

Jean-Baptiste Alary, l'avocat de Cédric Jubillar, s'est confié dans les colonnes de Femme actuelle sur l'enfer vécu par la famille depuis la disparition de Delphine Jubillar. "La petite de 20 mois ne se rend pas compte de tout, mais le petit Louis a 6 ans et demi, et il se rend compte des choses.", a-t-il confié à nos confrères. Si les relations entre Cédric Jubillar et sa belle-famille sont tendues, les deux parties tentent de mettre de l'eau dans leur vin pour le bien des enfants. "Il est vrai que les crispations naissantes peuvent malheureusement générer aujourd’hui quelques difficultés. Mais les avocats sont là, et essayent de mettre un petit peu d’huile dans les rouages pour que les relations s’apaisent. Il y a ceux qui vont vous menacer, d’autres qui vont prendre leurs téléphones pour essayer de faire que les choses se passent pour le mieux.", a-t-il ajouté.

Alors que l'époux (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Blake Lively en deuil : mort de son père après un long combat contre la maladie
Sophie de Wessex, le vrai "roc" d'Elizabeth II en plein deuil du prince Philip
Euro 2021 - Marine, épouse d'Hugo Lloris : "Femme de footballeur, c'est un travail à plein temps"
Les vérités de Nathalie Baye sur Johnny Hallyday : "Nous sommes restés proches presque jusqu'à la fin"
Meghan Markle écorchée par des proches : « Pas la peine de se prendre pour qui elle n'est pas »