Delphine Jubillar : cette rumeur à laquelle la gendarmerie met un terme

·1 min de lecture

"Les gendarmes continuent de travailler d'arrache-pied". Presque cinq mois après la mystérieuse disparition de Delphine Jubillar, survenue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, les rumeurs de relâchement de la police n'en finissent plus de se multiplier. En l'absence de pistes concrètes et de suspects dans l'affaire, nombreux sont ceux qui doutent de la réelle implication des forces de l'ordre, et qui laissent entendre que de moins en moins d'hommes seraient mobilisés pour tenter de retrouver la trace de l'infirmière.

Interrogée par nos confrères de France Bleu, la gendarmerie nationale a tenu à mettre fin aux rumeurs et à rassurer les sceptiques : "La cellule est toujours en place avec toujours le même nombre d'effectifs", confie-t-elle. "Il n'y a pas de baisse d'activité, pas de baisse d'effectifs, les gendarmes continuent de travailler d'arrache-pied". Selon la source, pas moins de dix gendarmes rattachés à la brigade de recherches d'Albi s'activeraient au quotidien sur la gestion du dossier Jubillar. Ceux-ci sont épaulés par la section de recherches de Toulouse, qui elle aussi ne laisse aucun indice au hasard.

La piste du mari toujours écartée

Vendredi 30 avril, le mari de la disparue, Cédric Jubillar, a été entendu par deux juges d'instruction du pôle criminel du tribunal de Toulouse. Auditionné en tant que partie civile, ce dernier n'est à ce jour pas mis en cause dans la disparition de son épouse, comme l'a affirmé (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Nordahl Lelandais : cette décision de sa mère Christiane, malmenée à cause des crimes présumés de son fils
Une femme pensait accoucher de septuplés… elle était loin du compte !
AFFAIRES OUBLIÉES. Affaire Jourdain, folie barbare des "frères siamois de l'horreur"
La police lance un avis de recherche pour retrouver le "coupeur de doigts"
"Les Oiseaux" d'Hitchcock en vrai ! Cette vidéo terrifiante des sauveurs d'une famille envahie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles