Delphine Jubillar : ce nouvel élément sur sa trace qui bouscule l'enquête

·1 min de lecture

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier, à Cagnac-les-Mines, sans laisser de trace. Depuis, ses proches et les enquêteurs tentent de savoir ce qui a bien pu arriver à cette mère de deux enfants. Contrairement à ce qui a pu avoir été dit, il se pourrait que l'infirmière de 33 ans n'ait pas quitté son domicile le soir de sa disparition, selon Le Point. Le chien des gendarmes aurait, en effet, été vu par un voisin marquant un arrêt à une intersection se trouvant à 160 mètres du domicile familial. Cela faisait alors penser que l'animal avait marqué la fin de la piste de Delphine Jubillar à cet endroit. Mais selon les journalistes du Point, il n'en est rien : le chien se serait simplement arrêté pour uriner...

Les journalistes de l'hebdomadaire affirment que la trace de Delphine Jubillar n'aurait jamais été retrouvée à ce stop. Le chien n'aurait d'ailleurs pas trouvé aucune piste de sortie de la jeune femme. Ce qui laisse supposer que la mère de famille n'a pas quitté son domicile ce soir-là. Des faits qui viennent, à nouveau, contredire la version que Cédric Jubillar a donnée aux enquêteurs. Face aux gendarmes, ce dernier avait émis l'hypothèse que sa femme, avec qui il était en instance de divorce, aurait pu sortir promener leurs deux chiens, assurant même qu'elle avait l'habitude de le faire seule, "le soir surtout", "vers 23h ou minuit". Mais plusieurs proches de l'infirmière ont, de leur côté, affirmé qu'elle (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Le saut à l'élastique d'une jeune mère de trois enfants tourne au drame
Le spectacle du Bolchoï vire au drame : un mort en pleine représentation
Une "tatie Danielle" de 84 ans étouffée par sa fille à bout
Un homme se retrouve face à un tueur en série et est épargné
Incroyable découverte ! Un trésor millénaire débusqué sous la glace

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles