Delphine Jubillar : "Je l'ai tuée" avoue un homme... qui n'est pas Cédric Jubillar

·1 min de lecture

Six mois après la disparition de sa femme avec qui il était en instance de divorce, Cédric Jubillar a été mis en examen pour meurtre aggravé et placé en détention provisoire. Une détention que ses trois avocats, Me Jean-Baptiste Alary, Me Emmanuelle Franck et Me Alexandre Martin, ont jugé abusive et dont ils avaient décidé de faire appel. Cette demande de remise en liberté est étudiée ce mardi 6 juillet à la cour d'appel de Toulouse. Les avocats du mari de Delphine Jubillar, qui a été accablé par sa maîtresse, avaient promis d'y "démonter un par un tous les éléments avancés par le procureur de la République de Toulouse lors de sa conférence de presse". Ils ont aussi mis en lumière un élément que ce dernier n’avait pas évoqué le 18 juin dernier. Les avocats de Cédric Jubillar, eux, n’ont pas manqué de s’en emparer.Lors de l’audience, Me Jean-Baptiste Alary, Me Emmanuelle Franck et Me Alexandre Martin ont notamment mis en avant le témoignage d’un homme qui a avoué le crime de Delphine Jubillar, comme le rapporte BFMTV. Me Jean-Baptiste Alary a demandé aux juges de "prendre de la hauteur" et a pointé du doigt des incohérences dans ce dossier. "Il fait allusion à cet homme qui est entendu par les enquêteurs au cours d’une audition parce qu’il a avoué, tout simplement, avoir tué Delphine, rapporte le correspondant de la chaîne d’infos. L'homme a annoncé via deux SMS à sa compagne : ‘elle ne voulait pas quitter ses enfants. Je l'ai frappée. Je l'ai tuée'. L'homme a été entendu, auditionné (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Caroline de Monaco : cette nouvelle grossesse qui la réjouit
"C'est très délicat" : Eric Dupond-Moretti sur un siège éjectable ?
Marie-Sophie Lacarrau et "l'ombre de Jean-Pierre Pernaut" : "Je ne me pose pas la question"
Britney Spears insultée par son père : ces attaques qui font froid dans le dos
François Hollande raille Emmanuel Macron : cette petite phrase qui pique…

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles