Delphine Jubillar : Cédric cash sur leurs rapports sexuels avant sa disparition

La justice s'intéresse de près à la relation entre Delphine Jubillar et son mari Cédric, ce dernier étant le suspect numéro 1 dans la disparition de l'infirmière de Cagnac-les-Mines, survenue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Si pour l'accusation il est devenu indéniable que les témoignages des proches de la jeune femme et mère de deux enfants sont accablants pour le peintre-plaquiste, l'enquête doit apporter des preuves irréfutables dans cette affaire sans corps, ni scène de crime. C'est dans ce contexte que les juges d'instruction ont demandé une expertise psychiatrique de cet homme, réalisée dans l'établissement pénitentiaire de Seysses près de Toulouse où il est incarcéré en détention provisoire depuis le mois de juin 2021. Elle apporte des éclairages sur sa personnalité complexe et Le Parisien en révèle des passages pour le moins troublants.

A travers ses deux entretiens qui ont eu lieu en juillet et en octobre 2021, un portrait saisissant et inquiétant de Cédric Jubillar se dessine. Abordant des sujets particulièrement intimes, avec une aisance déconcertante, il ne prononce toutefois jamais le nom de son épouse, avec qui il était en procédure de divorce. Ainsi, il explique que leur relation s'était fortement dégradée en donnant les détails du nombre de rapports sexuels qu'ils ont eu au cours des derniers mois qui ont précédé sa disparition : "On a eu trois rapports sexuels entre septembre et décembre, un pour mon anniversaire,...

Lire la suite


À lire aussi

Enora Malagré cash sur son rapport à son corps : "Ras le bol de cette injonction à s'accepter"
"Cela ne s'est pas bien passé" : Alexandra Lamy cash sur sa première relation sexuelle
Jean-Marc Barr ancien "dépendant au porno" : ses confidences cash sur sa vie sexuelle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles