Delphine Castex : pourquoi sa rencontre avec son mari l'a sauvée après Loft Story

·1 min de lecture

Il y a exactement vingt ans, on assistait au début de la télé-réalité en France, un vrai phénomène... En effet, douze personnes intégraient un loft de 225 mètres carrés entouré d'un jardin de 380 mètres carrés et l'émission Loft Story était lancée !

Parmi les douze candidats triés sur le volet de la première télé-réalité figurait Delphine Castex. Pour l’anniversaire du programme, l’ancienne lofteuse a accordée une interview à TV Magazine ce lundi 26 avril, l’occasion pour la mère de trois enfants de faire un petit bilan. Et pour elle, il s'en est passé des choses... "C’est une expérience qui m’a fait grandir, j’ai appris à devenir plus méfiante. Comme tous les candidats, j’ai rencontré de bonnes et de mauvaises personnes, j’ai reçu de bonnes et de mauvaises propositions. Il y a eu du bon et du mauvais." a-t-elle expliqué. Et d’ajouter : "J’ai gagné beaucoup d’argent grâce à Loft Story. Mais à un moment donné, j’ai ressenti le besoin de tout couper et de m’isoler. J’avais un centre équestre que j’ai vendu parce que je ne voulais plus voir personne".

Delphine Castex raconte que c’est sa rencontre avec son époux qui l'a sauvée au moment où elle s'y attendait le moins. "Avec le temps, j’ai fini par m’apaiser. J’ai fait de bonnes rencontres avec des gens qui me voulaient du bien et qui m’aimaient sincèrement en tant que Delphine Castex et pas en tant que Delphine de Loft Story. Ma rencontre avec François, le papa de mes trois merveilleux enfants (Tilouis, César et Avril, ndlr) avec (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Star Academy : pourquoi Nikos Aliagas a failli tout arrêter ?
Oscars 2021 : de nombreux fans de Chadwick Boseman mécontents de sa défaite face à Anthony Hopkins
VIDEO Presnel Kimpembe : son père aurait escroqué 30 000 euros à un homme en utilisant sa célébrité !
Julia Vignali quitte Le Meilleur Pâtissier : son geste symbolique à l’égard de Marie Portolano, sa remplaçante
Martin Lamotte concernant le sexisme dans le cinéma : "Il y a des trucs qu'on ne supporte pas"