Delevoye sévèrement tancé par la droite pour ses propos sur l'immigration

1 / 2

Delevoye sévèrement tancé par la droite pour ses propos sur l'immigration

En pleine séquence pré-grève générale, Jean-Paul Delevoye prend le risque de relancer un débat qui pollue la vie interne de La République en marche. La droite et l'extrême droite ont dénoncé vendredi la "scandaleuse rhétorique" du Haut-Commissaire aux Retraites, qui a estimé dans la journée qu'il faudra "50 millions de population étrangère pour équilibrer la population active en Europe en 2050".

"La démographie européenne et son vieillissement fait que, si on veut garder le même nombre d'actifs dans la machine économique, il va falloir 50 millions de population, entre guillemets étrangère, pour équilibrer la population active en 2050 en Europe", a déclaré Jean-Paul Delevoye lors d'une réunion avec des jeunes dans la matinée à Créteil pour défendre la réforme des retraites, à quelques jours d'une grève qui s'annonce massive.

"Scandaleuse rhétorique" selon Retailleau

Jean-Paul Delevoye a ajouté que "plus un politique n'est capable de parler d'immigration parce que tout le monde s'hystérise".

"On est dans un moment très malsain de notre démocratie où on cherche à jeter en bouc émissaire: hier c'était le juif, aujourd'hui c'est le musulman, après demain ça sera encore un autre", a jugé l'ancien ministre de Jacques Chirac.

Relayés par un journaliste du Figaro qui couvrait l'événement, ces propos ont provoqué une levée de boucliers à droite. "Indigne d'un membre du gouvernement", a tweeté Bruno Retailleau, patron...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi