Délai légal de l'IVG: Comment Les Républicains bloquent son allongement

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture
Comment Les Républicains bloquent l'allongement du délai légal de l'IVG (photo d'illustration prise le 9 février 2021) (Photo: LUDOVIC MARIN/AFP via Getty Images)
Comment Les Républicains bloquent l'allongement du délai légal de l'IVG (photo d'illustration prise le 9 février 2021) (Photo: LUDOVIC MARIN/AFP via Getty Images)

POLITIQUE - Tous les voyants étaient au vert: l’Assemblée nationale devait voter, jeudi 18 février, l’allongement du délai légal pour avoir recours à une IVG. Après un aller-retour infructueux au Sénat et le refus de la majorité de droite, le texte, porté par Albane Gaillot, une députée ex-LREM, et validé par la commission, avait toutes les chances d’être adopté en deuxième lecture, fort du soutien de la gauche et de la majorité.

Raté. Le groupe socialiste, qui voulait profiter de sa niche parlementaire -une journée réservée- pour remettre à l’ordre du jour cette proposition visant à allonger le délai de 12 à 14 semaines de grossesse (16 semaines d’aménorrhée), vient d’y renoncer.

C’est la présidente des députés PS, Valérie Rabault, qui l’a annoncé ce mardi 16 février via un communiqué publié à la mi-journée. “J’ai décidé de retirer de l’ordre du jour de notre journée parlementaire la deuxième lecture du texte sur l’IVG”, écrit-elle, ajoutant immédiatement: “C’est évidemment un crève-cœur et surtout du temps perdu pour faire avancer les droits des femmes.”

478 amendements pour 18h de débat

Mais comment expliquer un tel rétropodédalage? Dans ce même communiqué, Valérie Rabault accuse une poignée de députés Les Républicains d’avoir manoeuvré en coulisse pour faire barrage à la proposition. Comment? En multipliant les amendements: 478 au total, dont l’immense majorité a été déposée par quelques élus de droite, au pr...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.