Le décret du 13 mars 2020 sur les armées n'a rien à voir avec le coronavirus

·2 min de lecture
La publication d'un décret sur la mobilisation des soldats n'a rien à voir avec la coronavirus, a fait savoir le ministère des Armées (image d'illustration).
La publication d'un décret sur la mobilisation des soldats n'a rien à voir avec la coronavirus, a fait savoir le ministère des Armées (image d'illustration).

CORONAVIRUS - Alors que les Français attendent un nouveau discours d’Emmanuel Macron ce lundi 16 mars au soir sur la crise du coronavirus, les rumeurs d’un confinement total à venir circulent activement. Pour autant, rien n’a été confirmé par les autorités.

Parmi les éléments qui nourrissent ces bruits de couloirs, la publication samedi 13 mars d’un décret relatif à la mobilisation des forces armées.

Résultats, certains n’hésitent plus à imaginer les soldats dans les rues pour faire respecter un hypothétique couvre-feu, comme c’est le cas dans certains endroits en Espagne.

Sauf que tout ceci n’est pas fondé en l’état pour la France comme l’a fait savoir le ministère des Armées en publiant un démenti sur Twitter. Ce décret n’a rien à voir avec la crise du coronavirus. “Ne pas diffuser de fausses informations est un geste barrière”, rappelle le ministère qui détaille par ailleurs les raisons de ce texte.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Qu’est-ce que ce décret sur les armées ?

Il s’agit d’une “une mesure de simplification issue de la loi de transformation de la fonction publique” promulguée le 6 août dernier.

Concrètement, “un militaire en position d’activité sert par principe dans une formation militaire au ministère des Armées ou de l’intérieur. S’il est appelé pour les besoins du service à servir dans un autre organisme (un établissement public comme Météo France par exemple, une entreprise, une organisation internationale...) le code de la défense parle d’affection temporaire (...) Cette position administrative existe depuis très longtemps et de nombreux militaires servent ailleurs que dans les armées sous cette position”, précise le ministère.

Ce décret - “simple mesure de rédaction juridique”- est préparé depuis des mois par le ministère des Armées.

À voir également sur Le...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post