Décorer son sapin de Noël dès le mois de novembre rendrait plus heureux

Parer son intérieur aux couleurs de Noël aide à redonner le sourire (Getty Images/Westend61) (Getty Images/Westend61)

Vous n'osez pas encore attaquer la décoration de votre sapin de Noël ? Pourtant, selon la science, c'est le bon moment pour s'y mettre.

Les décorations de Noël ont envahi les rayons des magasins, les téléfilms sont sur toutes les chaînes et l'heure est aux listes de cadeaux. Le moment est-il (enfin) venu de s'occuper du sapin de Noël ? Si certains crient au scandale de s'en occuper si tôt, d'autres ont déjà sorti les cartons de boules et de guirlandes du grenier.

Pourtant, il semblerait que le mois de novembre soit finalement le bon moment pour s'occuper de son sapin de Noël. Selon une récente étude, décorer son sapin dès le mois de novembre pourrait même vous rendre plus heureux. Comme le relaye La Dépêche, le psychanalyste anglais Steve McKeown assure que parer son intérieur aux couleurs de Noël aide à redonner le sourire. Un moyen simple de faire entrer la joie et le bonheur dans son foyer.

VIDÉO - Quel sapin est le meilleur pour la planète ?

Faites le plein de films de Noël

"Dans un monde plein de stress et d'anxiété, les gens aiment s'associer à des choses qui les rendent heureux et les décorations de Noël évoquent ces sentiments forts de l'enfance. Les décorations sont simplement une ancre ou une voie vers ces émotions magiques d'excitation de la vieille enfance. Alors mettre en place ces décorations de Noël tôt prolonge l'excitation", a expliqué Steve McKeown, cité par Unilad. Et les bénéfices pourraient aussi exister pour les voisins. En effet, ces derniers pourraient considérer que ces décorations constituent un "pas vers eux", une envie de communiquer.

Ne vous privez pas non plus de regarder des films de Noël, ce programme télévisé serait aussi bon pour le moral. En effet, pendant que nous regardons ce type de films, notre cerveau libère de la dopamine. "Des études montrent que l’ocytocine, notre hormone du câlin, est déclenchée lorsque nous regardons des films réconfortants, cette augmentation peut être mesurée dans le sang", avait expliqué la psychothérapeute Jo Gee au site LADbible. Et si c'est la science qui le dit alors vous avez une bonne raison de vous y mettre !

VIDÉO - Une ville contrainte de remplacer « le sapin de Noël le plus triste de Grande-Bretagne »