Déconfinement territorialisé: les Pyrénées-Atlantiques département cobaye?

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Les Pyrénées-Atlantiques département cobaye du déconfinement territorialisé? (photo d'illustration prise à Pau) (Photo: Arterra via Universal Images Group via Getty)
Les Pyrénées-Atlantiques département cobaye du déconfinement territorialisé? (photo d'illustration prise à Pau) (Photo: Arterra via Universal Images Group via Getty)

CORONAVIRUS - À jamais les premiers? Constatant une nette amélioration de la situation sanitaire locale, les parlementaires des Pyrénées-Atlantiques demandent à Emmanuel Macron de déconfiner leur département avant les autres. L’idée? Faire du Béarn et du Pays-Basque un “territoire d’expérimentation” pour la levée progressive des restrictions.

“Il nous semble que le pays aurait tout à gagner à mesurer les atouts et les faiblesses des protocoles sanitaires susceptibles d’être retenus en matière d’ouverture des commerces, des lieux de restauration, des sites culturels, sportifs et touristiques”, écrivent ainsi les dix députés et sénateurs du département dans cette lettre en forme d’appel transpartisan, envoyée au président de la République.

Car la force de cette démarche, portée par le socialiste David Habib, le LR Max Brisson, l’élue MoDem Josy Poueytoou ou l’iconoclaste Jean Lassalle, réside sans doute dans le fait qu’elle transcende les couleurs politiques. Tous plaident pour desserrer la vis dès le samedi 1er mai, soit quelques jours avant le premier “train de réouvertures” promis par Jean Castex pour le milieu du mois.

Des indicateurs locaux encourageants

De fait, la situation sanitaire dans les Pyrénées-Atlantiques est bien meilleure qu’à l’échelle du pays sur le front du Covid-19, comme le font remarquer les parlementaires du coin en avançant “le deuxième taux d’incidence le plus faible de France.” Le département fait effectivement office de bon élève, comme vous pouvez le voir sur les données ci-dessous, avec un taux d’incidence à 94 sur sept jours,...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.