Déconfinement: au Canal Saint-Martin, la police disperse les Parisiens trop serrés

Matthieu Balu

DÉCONFINEMENT - La fête n’aura pas duré longtemps. En ce 11 mai, premier jour de déconfinement, les amateurs de soleil de la capitale s’étaient donné rendez-vous sur le très populaire canal Saint-Martin, qui remonte le 11e arrondissement. Mais les forces de l’ordre, constatant qu’une foule importante s’était massée autour de l’eau, ont vite décidé de disperser le rassemblement, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article.

Non-respect de la distanciation sociale, oubli des gestes barrières: ce premier apéritif à grande échelle a montré le problème que crée forcément une situation de foule à l’ère du Covid-19. Il a d’ailleurs poussé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner à demander en fin de soirée l’interdiction de la consommation d’alcool sur le canal et les berges.

Le préfet de Police de Paris a rapidement validé la demande. L’interdiction d’alcool sur les quais entrera en application dès le mardi 12 mai, a précisé la préfecture dans un communiqué.

 

Cette fête avortée vient pourtant conclure une journée placée sous le sceau d’un certain respect des consignes dans la capitale. Mais elle pourrait aussi symboliser le changement contraint de nos interactions sociales. 

L’objectif de cette prudence, c’est bien d’éviter un retour de l’épidémie avec le relâchement des règles qui ont prévalu depuis deux mois dans l’hexagone. “En l’absence, à brève échéance, de vaccin ou de solution curative, la population française demeure vulnérable à une reprise de l’épidémie”, soulignait Jean Castex, qui avait été chargé par le Premier ministre de coordonner la stratégie du déconfinement, dans un rapport rendu ce lundi 11 mai.

À voir...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post