Déconfinement du 2 juin: la règle des 100 km levée

Anthony Berthelier
La barrière des 100 km levée à partir du 2 juin, les déplacements autorisés partout en France (photo d'illustration prise le 7 février 2018 près de Saint-Cyr-les-Colons dans le centre de la France)

POLITIQUE - La fin des attestations. Dans un discours très attendu, donné ce jeudi 28 mai depuis Matignon, Édouard Philippe a annoncé un large assouplissement des règles liées au déconfinement des Français. Au coeur de la stratégie gouvernementale depuis le 11 mai pour éviter la propagation du coronavirus entre les régions, la barrière des 100 kilomètres réglementant les déplacements va être levée.

Et ce, dès le mardi 2 juin, comme l’a annoncé le chef du gouvernement, entouré de plusieurs ministres.“Cette mesure a été très utile pour limiter la propagation du virus” mais “elle n’a plus de justification”, a-t-il souligné.

Un semblant de retour à la normale qui ne signifie pas pour autant, la fin de l’épidémie. Comme il l’a fait à chaque étape de cette crise sanitaire, le Premier ministre a appelé à la prudence et à la “responsabilité” de la population: “Les résultats sont bons sur le plan sanitaire (...) même si nous restons prudent.” Il a ainsi demandé aux Français, dans la mesure du possible, de “repousser” leur déplacement non-indispensable. 

Concernant les nouvelles règles de mobilité, Édouard Philippe a précisé que les frontières extérieures de l’Union européennes resteraient fermées au moins jusqu’au 15 juin. En revanche, rien n’empêcherait à un Français de se rendre en Italie dès le mardi 2 juin, a-t-il expliqué en réponse à la question d’un journaliste.

À voir également sur Le HuffPost: Corona-tracking: quand le gouvernement brouille les cartes 

LIRE AUSSI:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post