Déconfinement: après Paris, les masques distribués par la ville de Lyon critiqués

Anthony Berthelier
Après Paris, les masques distribués par la ville de Lyon critiqués (Photo: AFP)

POLITIQUE - Une “mini-serpillère” sur le nez? Depuis qu’ils sont distribués, les masques de la ville de Lyon sont critiqués. Dans le sillage de ceux donnés par la mairie de Paris en ce début de déconfinement.

Une fois leur masque récupéré, de nombreux Lyonnais se sont empressés d’en fustiger la qualité sur les réseaux sociaux, photos et qualificatifs peu glorieux à l’appui comme vous pouvez le voir ci-dessous. De son côté, la mairie indique simplement à Lyon Capitale, que “le choix s’est porté sur des produits certifiés AFNOR de fabrication nationale, régionale et sur des tissus à haute capacité de filtration (catégorie 1)”.

“Une mini serpillière? Un bout de torchon? Non, un masque fourni par la Ville de Lyon...”, écrit un Lyonnais, quand un autre regrette que le kit distribué soit incomplet: 

Mêmes moqueries à Paris, concernant les masques à destination des “publics fragiles.” Mis à disposition en rouleau dans les mairies d’arrondissement, ces équipements à usage unique ont été jugés “peu satisfaisants” par la ville qui a promis d’en livrer d’autres. 

“Ces masques découpés au laser et fabriqués en masse n’étaient pas chers par rapport aux masques chirurgicaux mais manifestement ils ne sont pas simples à mettre en place”, a notamment expliqué Emmanuel Grégoire, le premier adjoint d’Anne Hidalgo au Parisien

Rachida Dati, candidate Les Républicains aux municipales n’avait pas hésité de son côté à faire une démonstration à Cnews de ces “rouleaux de masques en papier.”

Des critiques qui surprennent les dirigeants d’AppCell, l’entreprise qui fabrique ces 500.000 masques en Seine-et-Marne.

“Le matériel a été testé et validé. La présentation un peu nouvelle peut dérouter mais nos masques sont bien mieux protégés que d’autres produits grâce au film plastique qui les entoure. Et la solidité des attaches a été testée”, explique le fabricant au Parisien, insistant: “Ils sont bien plus pratiques que les masques à élastiques. Ils tiennent mieux!”

Les masques lyonnais trouvent aussi leurs défenseurs. Des internautes expliquent que le modèle “serpillère” doit être lavé à 60° puis repassé avant le premier usage, pour lui permettre de bien s’appliquer sur le visage. Comme il est écrit dans la notice. 

À voir également sur Le HuffPostÀ Menetou-Salon, on a suivi le casse-tête du déconfinement dans une commune rurale

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

LIRE AUSSI:

Déconfinement: après l'épisode du canal Saint-Martin, Hidalgo redemande l'ouverture des parcs

Covid 19: les médecins du travail ne feront pas de tests

This article originally appeared on HuffPost.