Déconfinement : 3 conseils pour éviter de se faire voler son vélo

Déconfinement : 3 conseils pour éviter de se faire voler son vélo

Plus écolo que la voiture et moins dangereux que les transports en commun en ces temps de Covid-19, le vélo est de plus en plus plébiscité par les Français. Voici quelques astuces pour éviter de se le faire voler. 

La France n’est pas les Pays-Bas et Strasbourg ne ressemble encore en rien à Amsterdam mais la crise du coronavirus pourrait bien changer les habitudes des Français en matière de transport. Avec le déconfinement, vous êtes nombreux à privilégier le vélo - lorsque c’est possible - pour vos déplacements. Dans ce contexte de Covid-19, les villes n’hésitent plus à faire de la place aux cyclistes et aménager les routes, temporairement libérées des voitures. 

Mais attention car la petite reine est largement ciblée par les voleurs. En 2019, un vélo a été volé chaque minute en France selon les chiffres de Vélo Perdu. Soit un total de 400 000 engins dérobés à l’année. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises. 

Sécuriser son vélo

C’est évident, et pourtant, tous les cyclistes ne prennent pas la peine de bien sécuriser leur vélo. La première des choses à faire est de le garer correctement dans un endroit sûr et avec du passage pour décourager les voleurs même pour une courte durée. Comment bien l’attacher ? Pensez à choisir un point solide, fixe (poteaux, réverbères, panneaux de signalisation…) et de préférence dédié au vélo. Autre élément à avoir en tête : cadenasser en priorité le cadre du vélo. 

L’antivol, un investissement plutôt qu’un achat 

Pour l’antivol, ne lésinez pas sur la qualité. Privilégiez l’utilisation d’un antivol U, reconnu par la législation européenne. Logiquement, cet antivol devrait dissuader le voleur de passer à l’attaquer. S’il y en a deux, c’est encore mieux. Voyez cet achat indispensable davantage comme un investissement que comme une dépense. Les études montrent que les cyclistes novices sont les plus touchés par le vol. Pour vous aider à faire votre choix, Le Monde a publié la liste les meilleurs cadenas à vélo en 2020 à retrouver ici

Tracer sa monture décourage les voleurs

Chaque année, seulement 2 à 3% des victimes de vol récupèrent leur bien. Un dispositif permet néanmoins de multiplier vos chances de revoir votre vélo : le marquage Bicycode. “Le marquage Bycicode consiste à graver sur le cadre des vélos un numéro unique et standardisé, référencé dans un fichier national accessible en ligne”, peut-on lire sur le site.

Le registre est consultable par les forces de l'ordre et ainsi, lorsque la police ou la gendarmerie découvrent des vélos volés, ils peuvent facilement contacter les victimes. Autre avantage : les délinquants sont moins enclins à dérober un engin sur lequel est gravé ce numéro. “Pour faire marquer votre vélo, vous devez vous présenter chez un opérateur de marquage Bicycode, avec votre vélo et un justificatif de propriété : facture d'achat du vélo ou certificat de garantie. Ou à défaut, munissez-vous d'une pièce d’identité”, ajoute le spécialiste du marquage des vélos.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS

>> Déconfinement : les dates clés annoncées par Edouard Philippe
>> 
Retour à l'école : le protocole sanitaire est-il applicable ?
>> 
“J’ai hâte de voir en vrai les gens avec qui je bosse" : ils racontent leur nouveau travail pendant le confinement
>> 
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde