Christine Kelly : après une "menace de mort par décapitation", elle dépose plainte

·2 min de lecture
Christine Kelly

Christine Kelly, présentatrice de Face à l'info, sur CNews, a déposé une plainte après une menace de mort, comme l'indique Le Parisien.

Après les menaces, Christine Kelly réagit. Il y a quelques jours, l'animatrice de Face à l'info, sur CNews, où elle a reçu pendant deux ans Éric Zemmour en tant que polémiste, indiquait avoir reçu une menace de mort par décapitation. Dans un mail reçu le 18 novembre dernier, l'ancienne chroniqueuse de Touche Pas à Mon Poste a pu lire les mots violents écrits par un certain Patrick K. : "Le couperet tombera immanquablement sur votre tête bien faite. La guillotine médiatique est en marche. [...] Votre tête tombera comme une ardoise un soir d'orage".

VIDÉO - Christine Kelly très émue dans TPMP en évoquant les menaces dont elle est victime

Une plainte pour "menaces de mort"

Le 23 novembre dernier, la chaine d'informations qui l'emploie a tenu à apporter son soutien à sa journaliste, via un communiqué officiel qui condamnait "avec la plus grande fermeté les graves menaces envers Christine Kelly". L'affaire ne s'est pas arrêtée là, selon Le Parisien, qui indique que l'ex-membre du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a décidé de s'en remettre à la justice. Elle a ainsi déposé plainte pour "menaces de mort" et pour "harcèlement téléphonique". 

Dans un document transmis à la justice, un médecin généraliste parisien estime que Christine Kelly "semble très affectée psychologiquement". Dix jours d'ITT ont d'ailleurs été prescrits à la journaliste/animatrice. Interrogé par Le Parisien, l'avocat de Christine Kelly, Me Arash Derambarsh, indique que sa cliente ne "laissera désormais plus rien passer". Et il prévient : "Désormais, à chaque fois que ma cliente fera l’objet d’une menace, d’une intimidation, d’une quelconque violence verbale ou physique, il y aura, systématiquement, le dépôt d’une plainte".

LIRE - TPMP : Christine Kelly débordée par l'émotion suite aux menaces de décapitation (VIDEO)

Sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, où elle était invitée le 24 novembre dernier, Christine Kelly affirmait être sous protection policière. "J'ai deux baby-sitters en permanence", plaisantait-elle. Avant d'ajouter : "Ce qui est anormal c'est qu'au nom de quoi, en tant que journaliste, on doit recevoir des menaces de mort ? Comme si le fait de ne pas prendre position sur les plateaux était une erreur".

À lire aussi :

>> Appels incessants, 5800 SMS, menaces de mort et de viol : il fait vivre un enfer à son ex

>> "Koh-Lanta: La Légende": Christelle porte plainte après des menaces de mort

>> Rachida Dati évoque les violentes menaces de mort reçues contre sa fille

VIDÉO - Ce qu'il faut savoir sur Christine Kelly

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles