#DeboutLesFestivals, le hashtag pour dire non aux festivals assis

Jérôme Lachasse
·1 min de lecture
Le festival Rock en Seine a dévoilé une bonne partie de son affiche, ce mardi. - Bertrand Guay - AFP
Le festival Rock en Seine a dévoilé une bonne partie de son affiche, ce mardi. - Bertrand Guay - AFP

Une dizaine de festivals français - dont Rock en Seine, We Love Green et le Hellfest - dénoncent les nouvelles restrictions gouvernementales, qui leur imposent une limite de 5.000 spectateurs, avec une configuration assise.

"Le ministère de la Culture impose aux festivals des conditions impossibles à tenir, en limitant le nombre de spectateurs et en les forçant à rester assis", est-il ainsi écrit sur le compte Twitter de Rock en Seine, en légende d'une photo montrant une chaise au milieu du terrain accueillant habituellement la manifestation.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Une mauvaise nouvelle"

De nombreux festivals, même ceux qui sont annulés cette année, ont depuis relayé cette publication: les Eurockéennes, les Francofolies, le Printemps de Bourges, Motocultor, le Festival interceltique, Lollapalooza... Ces festivals, qui ignorent encore s'ils vont pouvoir se tenir cet été, manifestent leur mécontentement depuis plusieurs mois.

Matthieu Ducos, le directeur de Rock en Seine, avait ainsi estimé le mois dernier sur BFMTV que ces nouvelles restrictions étaient "une mauvaise nouvelle", "car habituellement les festivaliers restent debout et déambulent dans les allées."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selon lui, ces nouvelles restrictions risquent d'avoir des répercussions dramatiques. "C'est une décision qui malheureusement va certainement condamner un certain nombre d'évènements à annuler leur festival".

Pour rappel, en Île-de-France, les organisateurs de Solidays avaient déjà annoncé le 10 février dernier l'annulation de l'édition 2021. Le Printemps de Bourges a de son côté choisi de reporter son édition de mai en juin.

Article original publié sur BFMTV.com