Debout la France : 115 000 euros de cotisations oubliés par Dupont-Aignan

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Nicolas Dupont-Aignan répond qu'il verse de nombreux dons au parti en dehors de ces cotisations.
Nicolas Dupont-Aignan répond qu'il verse de nombreux dons au parti en dehors de ces cotisations.

La crise au sein de Debout la France pourrait être plus profonde qu'il n'y paraît. Un peu plus de 15 jours après le départ d'une soixantaine de cadres du parti fondé et dirigé par Nicolas Dupont-Aignan en direction du Rassemblement national, Libération révèle que rien ne va plus du côté des finances. Selon le principal intéressé, « notre situation financière n'est pas facile parce que les gens donnent moins, tous les partis politiques ont le même problème. »

Mais le quotidien explique par ailleurs ce vendredi que Nicolas Dupont-Aignan a lui-même sa part de responsabilité dans ce vide de trésorerie. Car le député aurait oublié de verser sa cotisation d'élu au parti, ce qui, selon Libé, représente au moins 115 000 euros. Cela représente ses indemnités de député et, jusqu'en 2017, celles de maire de la ville de Yerres, dans l'Essonne.

Lire aussi « Nicolas Dupont-Aignan a eu ce qu'il méritait »

Le règlement de Debout la France stipule pourtant : « Les parlementaires, les présidents des conseils régionaux, les présidents des conseils généraux et les présidents d'assemblée territoriale devront participer au financement de DLF à hauteur d'au moins 10 % de leur indemnité. » Le quotidien explique que les comptes du parti, publiés chaque année par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), font état d'un tel manquement. Dans la colonne consacrée aux « cotisations des élus », un zéro pointé.

« C'est un procès d'intention qu [...] Lire la suite