De l’alcool et du sucre sur la comète Lovejoy

De l’alcool et du sucre sur la comète Lovejoy

L’espace est infini, ses surprises aussi. Découverte en août 2014, la comète Lovejoy nous livre peu à peu ses secrets. Cette fois, deux scientifiques français ont fait une découverte étonnante en relevant les traces, sur la comète, de deux molécules organiques complexes, véritables briques de la vie : l’alcool et le sucre.

500 bouteilles de vins

"La quantité d’alcool qui s’échappait chaque seconde des glaces de Lovejoy quand elle était au plus proche du soleil, explique Nicolas Biver chercheur au CNRS à l’Observatoire de Paris, correspondait à celle contenue dans 500 bouteilles de vin".

Et pour cause : dans les vapeurs de la comète se trouve de l’alcool éthylique, mais aussi des traces de glicolaldéhyde. Autrement dit, du sucre dans sa forme la plus simple.

Atmosphère riche en molécules

Comment les chercheurs ont-ils pu arriver à cette conclusion  ? Grâce à un radiotélescope, et pas n’importe lequel : appartenant à l’Institut de RadioAstronomie, l’appareil mesure dans les 30 mètres. Les scientifiques ont pu découvrir que les glaces sur les comètes, en s’approchant de l’astre solaire, se transforment en vapeur. Elles dégagent alors une atmosphère au sein de laquelle ces molécules peuvent être analysées.

19 autres molécules décelées

D’autres molécules ont été trouvées sur la fameuse comète, 19 au total, dont certaines étaient déjà présentes sur Tchouri, dont l’exploration a commencé en novembre dernier grâce au robot Philae.

Ce contenu peut également vous intéresser :