David Lisnard se moque des acronymes qui pèsent sur les maires (et fait rire Macron)

·2 min de lecture
David Lisnard, maire de Cannes, président de l'AMF (Photo: Capture Twitter David Lisnard, président de l 'AMF)
David Lisnard, maire de Cannes, président de l'AMF (Photo: Capture Twitter David Lisnard, président de l 'AMF)

POLITIQUE - C’est un visage qui sera de plus en plus connu pour les Français. David Lisnard, maire de Cannes, a été élu cette semaine président de la très puissante Association des maires de France (AMF), succédant ainsi à François Baroin.

Lors de son discours d’investiture jeudi 18 novembre, l’élu LR a mis l’accent sur la simplification administrative. Avec humour, il a égrené les nombreux acronymes qui pèsent sur le quotidien des maires. “Pour faire votre local à poubelle, il faut respecter le PLU, lui-même conforme au PADD qui doit être respectueux en application du SCOT quand il existe qui lui-même se met en application de la DTA, tout dans le respect du Sradet et du PLHi lorsqu’il a été adopté”, énonce-t-il, sous de nombreux rires et applaudissements, jusqu’à ceux du président de la République, présent dans la salle.

Macron mort de rire

“Derrière leur douce sonorité, tous ces acronymes ont une réalité contraignante, chronophage, consommatrice de forêts par le papier qu’elles produisent. Nous espérons que le chef de l’État quel qu’il soit et tous ceux qui produisent ce genre d’acronymes aient la même créativité pour simplifier, alléger, “rendre possible ce qui est nécessaire selon la bonne formule de Richelieu”, a-t-il ajouté, très applaudi.

Il a ensuite promis de relayer ce débat sur la simplification administrative dans la campagne présidentielle. “Nous porterons clairement dans le débat présidentiel, la démarche d’une clarification des compétences du quotidien”.

Avec plus de 62% des suffrages exprimés, David Lisnard, 52 ans, s’est imposé lors du 103e congrès des maires face à l’élu UDI de Sceaux et secrétaire général sortant de l’AMF, un centriste plus enclin à dialoguer avec la majorité présidentielle après un quinquennat marqué par les tensions entre les édiles et l’exécutif.

Élu pour un mandat de trois ans, le maire de Cannes s’est engagé dans son premier discours à ”être le garant de l’indépendance de l’AMF”. “Le score est net. La ligne qui a été choisie est claire”, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.

À voir également sur Le HuffPost: Les maires de Londres et Genève s’insurgent contre la venue de Zemmour dans leur ville

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles