Publicité

David Lisnard : Immigration, le compte n’est pas bon !

Bien qu’ayant notamment pour mission « d’assister le Parlement et le gouvernement dans l’évaluation des politiques publiques », et à ce titre de délivrer des informations visant à éclairer la décision publique, la Cour des comptes a choisi de reporter la publication de son rapport sur l’immigration illégale pour ne pas « interférer en quoi que ce soit avec le débat politique ».

On ne peut qu’être surpris par cette décision alors que les informations édifiantes relayées dans ce document révèlent une véritable faillite de la politique menée par l’Exécutif pour lutter contre l’immigration illégale et auraient dû, à ce titre, être portées à la connaissance de tous au moment des débats relatifs au projet de loi sur l’immigration adopté au mois de décembre dernier.

Le coût de la politique de lutte contre l’immigration irrégulière évalué à environ 1,8 milliard d’euros par an

Cette faillite, nous la constatons depuis plusieurs années au travers du taux d’exécution des OQTF, inférieur de plus de 35 points à la moyenne européenne et de près de 55 points à celui de l’Allemagne (60 %).

Malgré 16 000 fonctionnaires et militaires mobilisés à plein temps et un coût de la politique de lutte contre l’immigration irrégulière évalué à environ 1,8 milliard d’euros par an, la Cour des comptes note que « seule une petite minorité – autour de 10 % – des obligations de quitter le territoire français sont exécutées, c’est-à-dire se traduisent par le départ effectif de la personne qui e...


Lire la suite sur LeJDD