David Hury : « Mustapha s’en va-t-en guerre, le récit d’une quête de liberté »

·1 min de lecture
David Hury a été correspondant de différents médias à Beyrouth pendant 18 ans et a publié plusieurs ouvrages graphiques et littéraires, au Liban comme en France.
David Hury a été correspondant de différents médias à Beyrouth pendant 18 ans et a publié plusieurs ouvrages graphiques et littéraires, au Liban comme en France.

« La France de manière générale a les plus grandes difficultés pour regarder son histoire en face. » Plus qu?un constat partagé par les créatifs et les historiens, cette embûche structurelle du récit national non officiel français est un des nombreux barrages que se sent le droit de déborder tout auteur ou artiste travaillant sur l?histoire récente de France. C?est l?un des défis du premier roman de David Hury, également journaliste et photographe, qui livre dans Mustapha s?en va-t-en guerre (à paraître le 16 septembre chez Riveneuve) un récit haletant, un thriller rythmé, qui épouse l?histoire politique de la France et de ses ex-colonies du Maghreb sur trois décennies.

On sent chez David Hury, ancien correspondant de presse à Beyrouth, où il a vécu pendant 18 ans, photographe, conseiller éditorial et auteur, son aisance pour se balader d?époque en époque, d'un pays à un autre, des oasis du sud du Maroc à Londres, puis en Normandie ou à Paris.

Mais cette apparente aisance n?a été possible, notamment, que grâce à deux ans de travail sur les archives de la police, de l?armée ; deux ans à chercher les derniers témoins de l?époque pour les interviewer et recréer le parcours peu commun de Mustapha, alias Gustave, alias Mimoun?

Car, oui, effectivement, la vie de Mustapha, ce Marocain qui commence une vie paisible dans son oasis de Figuig, est un véritable roman. L?enfant découvre assez tôt les tensions que crée la présence française au royaume du sultan du Maroc et [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles