David Gilmour de Pink Floyd vend ses guitares aux enchères : revue de détail d'une douzaine d'instruments

Laure Narlian
Laquelle vous fait le plus rêver ? L'emblématique Black Strat, la Gibson Les Paul 1955 dorée sur tranche ou la Fred Gretsch White Penguin de 1958 ? A moins qu'une guitare acoustique comme la Gibson Kalamazoo 1963 ou la Martin D12 vous tente davantage ? Estimées de 300 à 150.000 dollars, voici notre sélection de 12 guitares de la vente Gilmour qui se tient cette semaine à New York.

Les musiciens et les fans de Pink Floyd sont en ébullition: dans un accès de "grand nettoyage" qui devrait servir "à faire du bien au monde" via sa fondation caritative, David Gilmour se sépare de sa collection de guitares ! Cent-vingt de ses précieux instruments, surtout des Fender mais aussi des Gibson, des Gretsch et des guitares acoustiques, sont proposées aux enchères chez Christie's le 20 juin à New York.

Nous sommes allés les admirer fin mars à Londres où elles étaient exposées et deux spécialistes de la maison d'enchères ont répondu à nos questions. Que vous ayez l'intention de casser ou non votre tirelire (la moins chère de la collection est à découvrir ci-dessous), voici de quoi rêver un peu avant les coups de marteau.


La superstar : la Black Strat de 1969

La Black Stratocaster est la pièce centrale de cette vente. Sa notoriété a presque dépassé celle de son maître dont elle est synonyme. Elle a même fait l'objet d'un livre, signé de Phil Taylor, fidèle technicien chargé de l'entretien des guitares de Gilmour. Achetée par le guitariste de Pink Floyd en mai 1970 chez Manny's, légendaire magasin de Time Square à New York, elle a été son instrument de prédilection, aussi bien en studio qu'en live, durant quinze ans. Au fil du temps, elle a subi six changements de manche, et a pris quelques coups, notamment sur le côté. "C'est inhabituel, mais (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi