David Fincher explique pourquoi il n'a pas réalisé de film pendant six ans

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture
David Fincher - Frazer Harrison  - Getty Images North American- AFP
David Fincher - Frazer Harrison - Getty Images North American- AFP

Réalisateur aussi rare que méticuleux, David Fincher dévoilera le 4 décembre prochain sur Netflix son premier film en six ans, Mank. Un film très personnel pour le cinéaste, qui met ici en scène un scénario écrit par son père sur la genèse de Citizen Kane.

Interrogé par Première à cette occasion, David Fincher explique pourquoi malgré le succès de Gone Girl il a fallu attendre six ans avant de voir un nouveau film signé de sa main. Le réalisateur raconte avoir été débordé par Mindhunter, sa série Netflix sur les serial-killers:

"Au départ, je devais juste aider à mettre la série sur des rails, il n’était pas prévu que je sois showrunner. Et puis, par défaut, je le suis devenu, avec deux autres personnes. Et disons qu’il est possible que ce ne soit pas mon point fort, finalement. Je dois être trop obsessionnel et tatillon pour tenir ce rôle."

https://www.youtube.com/embed/DJ2SrTN4mzY?rel=0

Le réalisateur, qui a enchaîné cinq films entre 2007 et 2014, a eu "besoin de recharger [ses] batteries": "Que voulez-vous, je suis lent", ajoute-t-il. "J’ai enchaîné relativement vite, en tout cas selon mes standards habituels [...] mais je ne suis pas certain que cela ait été une si bonne chose que ça au final."

Quarante ans de métier, dix films

David Fincher, qui a noué un partenariat fructueux avec Netflix depuis plusieurs années, dit pouvoir grâce à eux travailler en prenant son temps: "J’aimerais travailler comme Picasso peignait, essayer des choses très différentes, tenter de briser la forme ou de changer de mode de fonctionnement", dit-il, avant de conclure:

"J’aime l’idée d’avoir une 'œuvre'. Eh oui, j’admets que ça me fait bizarre, après quarante ans dans ce métier, de n’avoir que dix films à mon actif. Enfin onze, mais dix dont je peux dire qu’ils sont à moi [il fait référence à Alien 3, qu'il a renié, NDLR]. Oui, objectivement, c’est un constat assez terrifiant."

Porté par Gary Oldman, Tom Burke, Amanda Seyfried et Lily Collins, Mank raconte l'histoire du scénariste Herman J. Mankiewicz, auteur du scénario de Citizen Kane. Sorti en 1941, le chef d'œuvre d'Orson Welles est considéré comme un des meilleurs films de tous les temps.

En attendant la sortie de Mank, David Fincher revient dans l'actualité avec The Game, un de ses meilleurs films, qui ressort le 3 novembre prochain en version restaurée en blu-ray chez l'éditeur L'Atelier d'images. L'occasion de replonger dans ce film noir sur l'ombre parfois pesante des parents sur les enfants. Un message fort à propos quelques semaines avant la sortie de Mank, réalisé par David Fincher, mais écrit par son père, Jack.

Article original publié sur BFMTV.com