David Brauman, gérant-associé de BLG Immobilier : « Faisons de la France une nation de propriétaires »

·1 min de lecture
© AFP

Voici sa tribune : « La politique du ‘quoi qu’il en coûte’ mise en place lors de la crise du Covid démontre que lorsque la situation l’impose, on peut débloquer des liquidités de façon massive et souple. Il est donc aujourd’hui prouvé que changer de paradigme économique quand le bien commun est en jeu est possible sur la seule force de la volonté.

À l’heure de la start-up nation, une révolution est plus que nécessaire dans l’accès au crédit immobilier. En effet, l’activité professionnelle a changé, elle s’est ubérisée pour les précaires et laisse davantage de place à l’entrepreneuriat pour tous. Ce qui n’a pas évolué, ce sont les conditions d’accès à la propriété.

Comment faire face à un système qui appauvrit les travailleurs avec des loyers et des charges locatives de plus en plus élevés ? Il est du devoir du pouvoir politique de permettre au plus grand nombre d’obtenir un crédit pour un achat immobilier. Peut-on décemment parler de justice sociale et d’égalité des chances quand, aujourd’hui, un free-lance disposant de ressources homogènes et réglant chaque mois son loyer en temps et en heure se voit refuser l’accès au crédit ? On voit même des situations paradoxales où un taux d’effort appauvrissant (de l’ordre de 40 % du revenu) en termes de loyer est possible, tandis qu’un accès au crédit immobilier inférieur ne l’est pas.

Lire aussi - Véronique Bédague, directrice générale de Nexity : « Finissons-en avec le ministère du Logement »

Pour permettre de mettre en place ce che...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles