Les dauphins "crient" pour compenser la pollution sonore humaine

Unsplash

Les dauphins “crient”, et c’est de notre faute. Une équipe de quatre chercheuses de l'Université de Bristol en Angleterre révèle que la pollution sonore marine induite par l’activité humaine perturbe la communication entre ces mammifères.

Leur étude, parue dans la revue Current Biology et repérée par The Guardian, explique que les dauphins utilisent d’une part, des clics ou des sifflets pour communiquer, et d’autre part, l’écholocation pour chasser et se déplacer. Mais le bruit généré notamment par la navigation ou la pêche les oblige à augmenter le volume et la durée de leurs sons.

C’est ce qui a été observé chez deux animaux lors d’une expérience. Les dauphins avaient une tâche à accomplir ensemble dans un bassin. L’exercice a été répété plusieurs fois. Lors de certains essais, le couple a été séparé. L’un était retenu pendant 5 à 10 secondes. Ce qui leur demandait de communiquer entre eux pour effectuer correctement la tâche.

Lorsque l’exercice a été réalisé avec une contrainte sonore - des sons émis par un haut-parleur sous-marin - les deux mammifères ont modifié le volume et la durée de leurs appels. Plusieurs volumes sonores ont été testés. Résultat : lorsque le bruit était au plus bas, le taux de réussite de la tâche des dauphins était de 85%, mais lorsqu’il était au plus haut, le taux a chuté à 62,5%. De surcroît, ils ont également changé leur langage corporel, se réorientant pour se faire face, lors des niveaux de bruit élevés, en nageant à travers le lagon pour se rapprocher (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La disparition des pollinisateurs cause 500 000 morts par an
Climat : les océans battent à nouveau des records de températures en 2022
Réchauffement climatique : une habitation côtière sur 10 pourrait se retrouver sous les eaux en France
Même s'il disparaissait en 2025, le plastique continuerait de polluer la Terre pendant des milliers d'années
Climat : les 8 dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur Terre