Dates, public, diffusion télé: Roland-Garros 2021 ne se regardera pas comme avant

·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture
Roland Garros, le 30 septembre 2020 lors d'un match opposant Alexander Zverev à Pierre-Hugues Herbert (photo d'archives) (Photo: GONZALO FUENTES via REUTERS)
Roland Garros, le 30 septembre 2020 lors d'un match opposant Alexander Zverev à Pierre-Hugues Herbert (photo d'archives) (Photo: GONZALO FUENTES via REUTERS)

TENNIS - Jeu, set, et couvre-feu. Le tournoi 2021 de Roland Garros s’ouvre ce dimanche 30 mai à la Porte d’Auteuil, aux bordures de Paris. Face à la pandémie de Covid-19, l’organisation avait fait le pari de repousser les internationaux de France d’une semaine et cela a payé.

Pour que ces deux semaines de tennis se déroulent sans anicroche, il va néanmoins falloir s’adapter au calendrier de déconfinement. Ce dernier se trouve actuellement dans sa deuxième phase, avant une nouvelle étape clef le 9 juin prochain.

Jauges et couvre-feu

Sur site tout d’abord la première jauge a été fixé à 5388 spectateurs, avant de passer à 13.146 le 9 juin. Mais attention, les heureux détenteurs ne pourront pas se promener partout au gré de leurs envies. Sur les 12 hectares que compte le site de Roland Garros, six zones distinctes ont été définies. Il s’agit des courts Philippe-Chatrier, Suzanne-Lenglen et Simone-Mathieu, puis des courts 2 à 5, 6 à 9, et enfin 10 à 14.

Chaque zone ne pourra accueillir que 35% de sa capacité et jusqu’à un maximum de 1000 spectateurs. Si vous voulez changer de match entre deux manches, il faudra donc s’assurer que le court où vous vous rendez n’est pas déjà complet.

Sur les cinq derniers jours du tournoi, puisqu’il y aura moins de matchs, le nombre de zones passera à seulement deux. Elles pourront alors accueillir 65% de leur capacité et le nombre maximum de spectateurs autorisés passera à 5000.

Par ailleurs, le couvre-feu étant maintenu à 21h jusqu’au mardi 8 juin, “neuf des dix séances nocturnes prévues sur le court Philippe-Chatrier à partir du lundi 31 mai seront malheureusement fermées aux...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.