La date où les intelligences artificielles seront meilleures que nous pour différentes tâches (selon les experts)

La date où les intelligences artificielles seront meilleures que nous pour différentes tâches (selon les experts)

TECHNO - D'ici quelques années, nos activités quotidiennes et nos emplois seront-ils réalisés par des robots, machines et autres intelligences artificielles? Ce débat secoue le monde, technologique et professionnel, depuis quelques années. Mais qui de mieux pour répondre à cette question que des experts travaillant justement sur l'intelligence artificielle? C'est l'idée qu'ont eu des chercheurs des universités d'Oxford et de Yale, dans une étude mise en ligne fin mai et repérée par Business Insider. Ils ont demandé à 352 scientifiques de répondre à un court sondage interrogeant sur le futur de l'homme et de la machine.

Les auteurs ont ensuite calculé la probabilité, en fonction des réponses des sondés, que l'intelligence artificielle surpasse l'être humain. Résultat: il y a ainsi 50% de chance qu'une machine qui soit supérieure à l'homme dans tous les domaines existe d'ici 45 ans. Un chiffre assez proche d'un sondage similaire réalisé quelques années plus tôt.

Plus intéressant: les auteurs de l'étude ont également demandé aux experts interrogés d'estimer combien de temps la science va-t-elle mettre à créer une intelligence artificielle capable de battre l'homme dans un domaine particulier. Bref, à savoir, après le jeu de Go, quel sera le prochain domaine dans lequel nous devrons nous incliner. Ci-dessous, retrouvez le résultat détaillé du sondage.

Les auteurs ont été surpris de noter que les chercheurs asiatiques sont beaucoup plus optimistes (ou pessimistes, selon comment vous voyez la chose) que leurs confrères américains. Ainsi, les premiers pensent qu'une intelligence artificielle générale plus intelligente qu'un humain émergera dès 2046, alors que les Américains tablent en moyenne sur 2090.

Enfin, si l'arrivée d'une chose si bizarre est vue comme plutôt positive par 45% des sondés, 10% pensent que les conséquences pourraient être mauvaises, voire très mauvaises pour 5% des interrogés. Très mauvaise, cela veut dire l'extinction de notre espèce....

Retrouvez cet article sur le Huffington Post