Dissolution des Loups gris : Ankara « répliquera fermement »

Source AFP
·1 min de lecture
Gérald Darmanin a annoncé que le gouvernement prononcerait ce mercredi la dissolution du mouvement ultranationaliste turc des Loups gris (photo d'illustration).
Gérald Darmanin a annoncé que le gouvernement prononcerait ce mercredi la dissolution du mouvement ultranationaliste turc des Loups gris (photo d'illustration).

Ce mouvement avait fait parler de lui la semaine dernière après des incidents près de Lyon. Le groupe ultranationaliste turc Les Loups gris a été dissous ce mercredi 4 novembre lors du conseil des ministres, a annoncé sur Twitter Gérald Darmanin. « Le mouvement des Loups gris a été dissous en conseil des ministres, conformément aux instructions du président de la République », a tweeté le ministre de l'Intérieur, soulignant, dans son décret, que ce groupuscule « incite à la discrimination et à la haine et est impliqué dans des actions violentes ».

En retour, la Turquie a prévenu qu'elle allait « répliquer fermement » à cette décision qu'elle qualifie de « provocation ». « Nous soulignons qu'il est nécessaire de protéger la liberté d'expression et de réunion des Turcs de France (...) et que nous répliquerons de la plus ferme des manières à cette décision », a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Un groupement particulièrement agressif, pour ne pas dire plus »

Devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale lundi 2 novembre, Gérald Darmanin avait décrit un « un groupement de fait particulièrement agressif, pour ne pas dire plus », avant d'annoncer sa dissolution. Cette mesure intervient dans un contexte de fortes tensions diplomatiques entre France et Turquie autour du traitement des musulmans en France. Le groupuscule des Loups gris a été notamment pointé du doigt après des incidents ayant opposé, la semaine derniè [...] Lire la suite