Darmanin et Lallement visés par l'opposition après les incidents au Stade de France

POLITIQUE - C’est un fiasco. La finale de la ligue des champions qui opposait le Real Madrid à Liverpool samedi 28 mai au stade de France a été marquée par de nombreux dysfonctionnements et des incidents aux abords du stade. En tout, 68 personnes ont été interpellées, des supporters n’ont pas pu rentrer pour cause de spectateurs munis de faux billets qui n’ont pas été filtrés à l’entrée et qui ont pris leur place.

Très vite, l’affaire - largement relayée dans la presse internationale - a été reprise politiquement. L’extrême droite s’en est emparée pour dénoncer “la racaille” aux abords du stade, selon Eric Zemmour, président de Reconquête, et Marine Le Pen, ex-candidate du RN, tous deux candidats aux législatives des 12 et 19 juin.

“Ce qui s’est passé au Stade de France fait honte à notre pays. Une fois de plus, Gérald Darmanin est incapable de maintenir l’ordre face à la racaille, qui est en train de gâcher ce qui devrait être un événement populaire. Il est temps de remettre la France en ordre”, a tweeté Marine Le Pen.

Macron veut draguer les voyous, pas les punir.Eric Zemmour, président de "Reconquête"

Sur le plateau du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, la finaliste de la dernière présidentielle a également expliqué avoir “ressenti un sentiment d’humiliation” et “constaté que la France n’était plus dans la capacité d’organiser de grandes manifestations sans que celles-ci dégénèrent”.

Quant à Éric Zemmour, il refuse d’y voir la main des “supporters sans billet” pour y voir “des racailles” qui “sautent par-dessus les barrières et agressent autour du Stade de France”. Dans un second tweet, l’ex-candidat à la présidentielle (7% des voix) s’en prend directement à Emmanuel Macron qui voudrait “draguer les voyous, pas les punir”.

“Échec complet”

Jean-Luc Mélenchon ne partage pas la première interprétation du polémiste. Le leader de l’alliance à gauche renvoie la responsabilité sur le ministre de l’Intérieur et le préfet de police de Paris, Didier Lallement. Invité de BFM politique ce dimanche 29 mai, le chef de file de La France Insoumise parle d’un ”échec complet de la stratégie” de maintien de l’ordre.

“C’est évidemment le préfet Lallement et le ministre présent sur place ce qui n’a pas dû aider la chaîne de commandement, car quand il y a deux donneurs d’ordre, ça ne fonctionne pas”, analyse Jean-Luc Mélenchon. “L’image est lamentable, mais elle est inquiétante, car on voit qu’on n’est pas préparés pour des événements comme la coupe du monde de rugby ou les Jeux olympiques”, a ajouté le responsable de la Nupes qui entend l’emporter aux prochaines élections législatives.

Darmanin reconnaît “un contexte difficile”

Du côté de la majorité, la députée LREM Aurore Bergé réclame des “sanctions pénales”. Invitée de RMC ce dimanche 29 mai, elle observe: “Il y a eu de faux supporters qui ont tenté de s’introduire dans le stade et ont eu des comportements inacceptables. Cela doit donner lieu à des sanctions pénales fermes et exemplaires”. Et d’ajouter: “Le sport est une fête, le foot ne doit être que cela.”

La ministre des Sports a préféré félicité le Real Madrid pour “ce 14e titre en ligue des Champions”. “Les tentatives d’intrusion et de fraude de milliers de supporters anglais ont compliqué le travail des stadiers et des forces de l’ordre, mais ne terniront pas cette victoire”, a déclaré Amélie Oudéa-Castéra sur Twitter.

Quant au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, il a reconnu samedi soir “un contexte difficile” et impute les problèmes aux ”‘supporters’ britanniques, sans billet ou avec de faux billets qui ont forcé les entrées et, parfois, violenté les stadiers”.

Gérald Darmanin a néanmoins “remercié les forces de l’ordre mobilisées”. La présidente d’Oxfam France, Cécile Duflot a fait un long thread sur Twitter pour dénoncer cette technique du maintien de l’ordre et notamment l’usage de gaz lacrymogènes qu’elle juge “pas professionnelle”. Selon l’ancienne ministre de François Hollande, en arriver là est “un gros échec”.

Le maire de Saint-Denis, Mathieu Hanotin et le président du conseil départemental du département, Stéphane Roussel, ont réclamé sur les réseaux sociaux l’ouverture d’une “commission d’enquête rapide”.

Une réunion interministérielle lundi

En fin de journée dimanche, la nouvelle ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques Amélie Oudéa-Castera a indiqué dans un communiqué qu’une réunion ministérielle se tiendra lundi 30 mai à 11 heures pour “cerner les dysfonctionnements” qui ont eu lieu lors de la finale de Ligue des champions samedi soir. “Avec le ministre de l’Intérieur, nous déplorons les incidents qui ont émaillé la soirée de la Ligue des champions samedi soir au Stade de France et regrettons que certains supporters munis de billets n’aient pu assister au match”, écrit-elle.

“La priorité est désormais de cerner très précisément les dysfonctionnements avec l’UEFA, la Fédération française de football, le Stade de France, la Préfecture de police de Paris, la Préfecture de Seine-Saint-Denis et la mairie de Saint-Denis afin d’en tirer toutes les leçons pour éviter que de tels incidents se reproduisent pour nos futurs grands événements sportifs internationaux”, poursuit le communiqué.

À voir également sur Le HuffPost: Liverpool-Real Madrid: Chaos au Stade de France pour la finale de la Ligue des champions

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles