Darmanin au Sénat après le fiasco du Stade de France: les chiffres à retenir

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

LIGUE DES CHAMPIONS - Audition prévue en fin d’après-midi. Ce mercredi 1er juin, le ministre de l’Intérieur et sa collègue des Sports passeront un grand oral devant le Sénat suite au fiasco survenu samedi au Stade de France durant la finale de la Ligue des Champions, opposant Liverpool au Real Madrid.

Les sénateurs attendront des réponses de la part de Gérald Darmanin et Amélie Oudéa-Castéra sur la gestion de l’événement par le dispositif de sécurité en place. Au programme de l’audition s’ajoute aussi l’imbroglio autour des faux billets, évoqué par le gouvernement comme la principale cause des incidents survenus en marge de la rencontre sportive.

Une bataille de chiffres en perspective. Voici ceux que l’on entend circuler depuis samedi soir.

2800 

Aux portiques du Stade de France, le chiffre officiel de faux billets scannés avant le coup d’envoi de la finale de Coupe d’Europe s’élève à 2800, à en croire les informations de RMC Sport, confirmées par l’AFP. Ce chiffre concerne uniquement les billets scannés du côté des portes d’entrée des supporters anglais.

Ce chiffre de 2800 faux billets est celui qui aurait été présenté lundi en réunion au ministère des Sports par la Fédération française de football et l’UEFA. Cependant, ce chiffre reste toutefois à nuancer, à en croire le témoignage d’un joueur de l’équipe de Liverpool à la BBC.

L’arrière gauche des Reds Andrew Robertson avait en effet offert une place à un de ses proches, mais ce dernier s’est vu refuser l’entrée pour détention d’un billet jugé falsifié. Des dysfonctionnements techniques concernant de vrais billets ne sont donc pas à exclure aux tourniquets du Stade de France.

70%

Le principal chiffre de la discorde. Utilisé par Gérald Darmanin lundi pour expliquer la gestion chaotique au Stade de France, il laisse entendre que 7 supporters anglais sur 10 se seraient ainsi rendus au Stade de France pour assister à la finale sans le fameux ticket permettant de passer les dispositifs de sécurité.

“Il y a eu 70 % de faux billets lors des pré-filtrages, puis 15 % après les premiers filtrages”, avait avancé le ministre de l’Intérieur en conférence de presse lundi. Un chiffre qui ne convainc que très peu outre-Manche.

Pour mieux comprendre ce pourcentage, il faut savoir qu’il ne concernerait que le “chiffrage donné par la FFF sur les points de pré-filtrage de la partie du stade réservée aux Britanniques uniquement”. Ce pourcentage ne concerne donc pas les autres points de passage, comme a tenu à le préciser Cyril Mourin, conseiller Sport du président de la République.

40.000 

Au 70% de faux billets s’ajoute également celui de 40.000, ou plus précisément selon les propos de Gérald Darmanin “30.000 à 40.000 supporters anglais” qui se sont retrouvés au Stade de France, “soit sans billet, soit avec des billets falsifiés”.

Là encore, le chiffre fait débat, mais constitue le fondement principal de l’accusation de “fraude massive de faux billets” dénoncée par le préfet de Paris Didier Lallement dimanche, avant d’être repris par le locataire de la place Beauvau lors de la conférence de presse donnée lundi, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Pourtant, cette estimation entre 30.000 et 40.000 reste fortement contesté en Angleterre, elle aussi. Notamment en raison du nombre de supporters anglais attendus dans la capitale française: entre 60.000 et 70.000. À cela s’ajoute le nombre de tickets vendus aux fans des Reds: 22.000 au départ. Un chiffre légèrement revu à la hausse par l’association Football Supporters Europe, membre du rapport indépendant de l’UEFA, qui table sur près de 26.000 Anglais en possession d’un ticket pour le choc Liverpool-Real Madrid.

Reste maintenant à compter les supporters anglais de la fan zone du 12e arrondissement de Paris, estimés sur une fourchette large entre 40.000 et 50.000 selon cette même association de supporters. Leurs chiffres s’appuient sur leurs estimations calculées samedi en qualité d’observateur du match et de son organisation.

Surtout ce chiffre amène une question: où sont passés ces supporters une fois le coup d’envoi donné?

50%

À 21 heures, heure prévue du coup d’envoi de la rencontre, seul 50% des supporters britanniques étaient rentrés dans leur tribune, comme l’avait annoncé Gérald Darmanin lundi. Un pourcentage qui lui permet d’avancer que les difficultés d’accession à l’enceinte du stade se sont posées “uniquement dans les virages qui concernaient les supporters de Liverpool”.

En comparaison, à cette même heure, “97% des supporters espagnols étaient dans leur tribune”, a observé le ministre de l’Intérieur, prouvant une fois de plus la responsabilité des supporters de Liverpool dans les incidents ayant émaillé cette finale de football et reporté par trois fois le coup d’envoi du match, à en croire Gérald Darmanin.

Des supporters grimpent sur la clôture devant le Stade de France avant le match de football de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, à Saint-Denis près de Paris, le samedi 28 mai 2022. (Photo: via Associated Press)
Des supporters grimpent sur la clôture devant le Stade de France avant le match de football de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, à Saint-Denis près de Paris, le samedi 28 mai 2022. (Photo: via Associated Press)

Des supporters grimpent sur la clôture devant le Stade de France avant le match de football de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, à Saint-Denis près de Paris, le samedi 28 mai 2022. (Photo: via Associated Press)

1650

Cette autre donnée correspond au nombre d’agents de sûreté mobilisés pour ce match délocalisé dans l’urgence à Paris. Évoqué mardi par la Fédération française de football, il s’agit d’un dispositif 25% supérieur à celui d’un match des Bleus à guichet fermé dans l’enceinte dionysienne.

La FFF précise à ce titre que le dispositif supplémentaire “a été validé par la préfecture de police de Paris” pour anticiper la présence de faux billets lors de ce match.

Dans le même ordre d’idée, la préfecture de police de Paris avait indiqué la veille du match que quelque 6800 policiers, gendarmes et pompiers avaient été mobilisés pour assurer la sécurité aux abords du stade, sans préciser le nombre précis de d’agents mobilisées pour les deux fan zones, à Saint-Denis et dans le 12e arrondissement de Paris.

110.000

Dans cette prise de parole officielle de l’instance du football française, restée silencieuse jusqu’alors, elle ajoute que 75.000 billets ont été édités pour la finale, mais “a cependant constaté que 110.000 personnes s’étaient rendues au Stade de France”. Ce qui permet à la FFF de suivre les arguments évoqués plus tôt concernant le chiffre de 30.000 à 40.000 supporters anglais avec des faux billets.

La FFF précise aussi le nombre de personnes ayant utilisé les transports en communs pour se rendre à Saint-Denis. “79 200 personnes ont emprunté les transports en commun” samedi. 21.000 personnes ont utilisé des bus. 6000 sont venus au stade par l’intermédiaire de taxis et 4100 avec leurs véhicules particuliers.

À ces données, s’ajoutent celles de la SNCF, en charge du RER B (à partir de la Gare du Nord) et du RER D. Dans un décompté transmis au Parisien, la SNCF estime à “37.000” le nombre de voyageurs ayant utilisé les rames du RER D en direction du Stade de France, une affluence “trois fois et demie plus importante que lors d’un gros événement au Stade de France”.“6200 passagers” ont été décomptés dans le RER B, soit une affluence “deux fois et demie moins” importante pour ce type d’événement au Stade de France.

À voir également sur Le HuffPost: “On a évité des morts”, Gérald Darmanin félicite la gestion de Didier Lallement

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles