Daphné Bürki, bouleversante dans Chair tendre (France 5) : "C’est un énorme cadeau qu’on m’a fait"

Abaca

Il n’est pas aisé d’aborder à la télévision un sujet aussi sensible et mal connu que l’intersexualité*. La réalisatrice Yaël Langmann y parvient à travers cette remarquable série, récompensée lors du festival Séries Mania 2022. C’est l’histoire de Sasha, une lycéenne fraîchement débarquée dans son lycée. Assignée garçon à la naissance, la jeune fille a appris depuis peu qu’elle était intersexe. Elle n’a plus alors qu’une idée en tête : opérer sa transition pour vivre enfin pleinement son identité féminine, avec laquelle elle se sent plus en phase. En attendant, elle doit se fondre dans cet environnement neuf et composer avec ses nouveaux camarades, lesquels sont intrigués et fascinés par cette élève brillante au physique androgyne.

“L’adolescence, l’âge de la transformation”

La réalisatrice explique : « Cette série parle avant tout de l’adolescence, l’intersexualité sert de toile de fond. C’est l’âge de la transformation, de l’éveil du désir où les identités sexuelles s’affirment. » La comédienne Angèle Metzger (vue au cinéma en 2019 dans 100 kilos d’étoiles, de Marie-Sophie Chambon) interprète avec justesse cette lycéenne au lourd secret. Elle confie : « Le rôle de Sasha est particulier à jouer. On la suit de A à Z, comme si l’on était dans sa tête, dans sa peau. On ne la lâche pas une minute du regard. J’étais filmée tout le temps, même quand je n’avais pas de texte. J’ai ainsi pu aller au fond de mon personnage. C’était un exercice d...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi