Une école de samba de Rio proscrit les danseuses aux seins siliconés

A plus de deux mois des chatoyants défilés du carnaval de Rio de Janeiro (Brésil), une école de samba a lancé un appel à candidatures, réservé aux danseuses "sans silicone" dans les seins. Paulo Menezes, le "carnavalesco" – le metteur en scène du défilé – de l'école de samba Mocidade independente de padre Miguel, recherche 20 danseuses qui aient des seins "beaux et naturels". Et "peu importe leur taille". L'information, pas si anecdotique, est à lire, vendredi 20 décembre, sur le site G1 de Globo (lien en portugais).

Ces danseuses aux poitrines "sans silicone" auront la lourde responsabilité d'ouvrir, avec leur chorégraphie et leurs costumes bariolés, le défilé de l'école de samba qui se disputera avec onze autres écoles le titre de championne du carnaval 2014, devant les 70 000 spectateurs du Sambodrome et les intraitables jurés.

Au Brésil, la chirurgie esthétique est très courante. Le pays est même second derrière les Etats-Unis en nombre d'opérations esthétiques. Plus de 800 000 y sont pratiquées chaque année. La plupart pour des implants de silicone. Et les beautés plastiques du carnaval, juchées sur les chars, y ont souvent recours.


Retrouvez cet article sur Francetv info

Espionnage : de nouvelles révélations embarrassent le Royaume-Uni
Les Espagnoles se soulèvent pour leur droit à l'avortement
Obama sur les premiers flirts de ses filles : "J'ai des hommes armés qui les suivent tout le temps"
Barack Obama fait son bilan (en demi-teinte) de l'année 2013
En Centrafrique, un soldat français porte une devise nazie sur son uniforme


Ce contenu peut aussi vous intéresser


Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.