Des danseurs du Havre se produisent pendant le confinement devant des programmateurs de salle pour préparer la saison prochaine

La prochaine saison théâtrale se prépare dès aujourd’hui, sans spectateurs, hormis les professionnels du secteur. Dans la salle du Centre Chorégraphique National du Havre Normandie, La Forêt de glace, un conte initiatique pour enfants se joue en effet devant un petit comité d’experts invités à découvrir la création.Séduire les programmateurs "C’était pour moi très agréable et palpitant de savoir que c’était reçu, accueilli. Que des yeux et des âmes pouvaient recevoir toutes ces émotions et les partager. Enfin", exprime Camille Kerdellant, comédienne. Après un an et demi de travail et de répétition, les annulations du spectacle auraient pu être fatales. Jouer était devenu nécessaire artistiquement et financièrement. Dans la salle, beaucoup de responsables de théâtre qui cherchent les futures pièces qu’ils programmeront. L’occasion de pouvoir regarder en avant pour les artistes. "C’est aussi une question de survie de la pièce sur la saison prochaine. Si elle n’a aucune visibilité cette saison, ça veut dire que la visibilité sera sur la saison prochaine et qu’elle ne sera pas programmée avant celle d’après. Et on est sur une sorte de temps qui s’étire et qui est complexe pour le spectacle vivant", détaille Emmanuelle Vo-Dinh, chorégraphe et directrice du Phare. "Sans cette séance, je n’aurais pas envisagé de programmation" Parmi les professionnels présents, la directrice du Rive Gauche à Saint-Etienne-du-Rouvray. Celle-ci apprécie ces séances privées. "J’étais il y a deux jours à l’atelier de Paris qui est un centre de développement chorégraphique. La semaine prochaine je vais aller à Roubaix. Tout en détricotant nos saisons actuelles, on est quand même en train de préparer la saison prochaine. Et il est très rare que je programme juste sur une vidéo. Donc sans cette séance, je n’aurais pas envisagé de programmation", affirme Raphaëlle Girard. Grâce à cette représentation exceptionnelle, le spectacle est maintenant assuré d’être programmé dans d’autres salles la saison prochaine. Quant au public havrais, il pourra le découvrir en janvier si la situation sanitaire le permet.