Pas de danse, bikinis et musique techno : des militants parodient Jean-Michel Blanquer devant son ministère

·1 min de lecture
![CDATA[Agence]]

C'était la fête à l'Hôtel de Rochechouart ! Ce mercredi 19 janvier, des Parisiens se sont rendus sous les fenêtres du ministère de l'Education nationale pour réagir à la polémique des vacances de Jean-Michel Blanquer, à Ibiza lorsqu'il a dévoilé le nouveau protocole sanitaire à l'école. Pour cette action, ni pancarte ni sifflets mais... maillots de bain, paréos et enceinte. Car oui, pour se moquer du ministre de l'Education, ils ont débarqué habillés comme en plein été et ils ont fait la fête au son d'un remix du tube Vamos à la playa. Parmi les quelques dizaines de gens massés ? Un sosie de Jean-Michel Blanquer, en costume-cravate, qui se baladait au milieu des danseurs, dont les visages étaient cachés par des masques à l'effigie du ministre. Une action amusante, qui intervient en plein tollé.

Pour rappel, le 2 janvier dernier, Jean-Michel Blanquer a dévoilé le nouveau protocole sanitaire qui entrerait en vigueur dès le lendemain, dans les colonnes du Parisien. Comme l'a dévoilé Médiapart, le ministre se trouvait alors en vacances à Ibiza, aux Baléares. "J'ai pris quatre jours de congé et j'ai travaillé pendant ces quatre jours", s'est-il défendu sur TF1, ce mardi 18 janvier, avant d'évoquer le choix particulier, et très critiqué de sa destination, connu pour ses soirées festives : "Je vois bien la connotation qu'a Ibiza, et si c'était à refaire, je choisirais un autre lieu. Au fond, ça ne changerait rien. Je ne crois pas qu'il y ait (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Eglantine Eméyé maman d'un fils autiste : sa réponse au vitriol à Eric Zemmour
Jean-Michel Blanquer : quand sa femme, Anna Cabana, anime un débat à la télévision sur ses vacances polémiques
Covid-19 : qui sont ces Français qui ne l'ont jamais attrapé ?
“Ça a été dur” : invité sur tous les plateaux, le médecin Martin Blachier se retourne contre les médias
“Hypocrite, pervers, malsain…” Coralie Dubost choquée par l'interview de Valérie Pécresse par Jean-Jacques Bourdin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles